Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Les Randonneurs Ovillois
  • Les Randonneurs Ovillois
  • : Blog officiel de l'Association "Les Randonneurs Ovillois"
  • Contact

A vos plumes !

Proposez vos articles par email à l'adresse lesrandonneursovillois@gmail.com

Rechercher

Contact

Pour contacter l'association, écrivez à :  lesrandonneursovillois@gmail.com
27 mars 2016 7 27 /03 /mars /2016 16:06
Matinée du dimanche de Pâques 27 mars 2016
Le circuit du jour

Le circuit du jour

Le long de la randonnée de la matinéeLe long de la randonnée de la matinéeLe long de la randonnée de la matinée

Le long de la randonnée de la matinée

En ce matin de Pâques (27/03/2016), et de passage à l'heure d'été !, 18 randonneurs matinaux se retrouvent au départ, place du 14 juillet.

Cette randonnée de la matinée, passe par les bords de Seine, le pont de Bezons et le parc de l'Ile Marante, soit 11 km.

 

Petit historique du parc de l'Ile Marante :

Le parc de de l'Ile Marante a été ouvert en 1973 et baptisé "Parc Départemental Pierre Lagravère" en 1985, du nom du premier président du Conseil Général des Hauts-de-Seine". Ce parc se trouve sur les anciennes îles Marante et de Moulin-Joly, dont les canaux qui les séparaient des berges de la Seine ont été comblés en 1965 dans le cadre de l'aménagement du lit de la Seine (navigabilité; digues anti-inondation) et de la construction de l'autoroute A86.

 (source Conseil Général des Hauts-de-Seine).

Joël

Images : Jean-Pierre

 

Lien Wikipédia parc départemental Pierre Lagravère, l'île du Moulin-Joly et l'île Marante : https://fr.wikipedia.org/wiki/Parc_Pierre-Lagrav%C3%A8re

Le parc départemental Pierre Lagravère, dit de l'Ile Marante, et les travaux en cours

Le parc départemental Pierre Lagravère, dit de l'Ile Marante, et les travaux en cours

Les deux éoliennes du parc départemental Pierre Lagravère à Colombes

Les deux éoliennes du parc départemental Pierre Lagravère à Colombes

Cheminement du groupe dans le parcCheminement du groupe dans le parcCheminement du groupe dans le parc

Cheminement du groupe dans le parc

Grafs des bords de Seine à BezonsGrafs des bords de Seine à BezonsGrafs des bords de Seine à Bezons

Grafs des bords de Seine à Bezons

Repost 0
Published by Les Randonneurs Ovillois - dans Articles randonneurs
commenter cet article
14 mars 2016 1 14 /03 /mars /2016 06:20
Le circuit du jour dimanche 13 mars 2016

Le circuit du jour dimanche 13 mars 2016

...et sur le toit de l'Ile de France.

 

Grande randonnée "Le Toit du Vexin Français", boucle au départ de Bréançon :

Nous étions 15 à nous retrouver au départ de Houilles par ce frais matin venteux qui nous poussa vivement dans les voitures pour rejoindre Bréançon, point de départ de cette boucle de 20 km.

Sur place nous avons été rejoints par Véronique, Danièle et Didier.

C’est un groupe de 18 randonneurs emmitouflés qui s’engagea sur la route puis les sentiers qui nous firent passer par Le Rosnel, Le Heaulme et Chavençon à travers bois et prés pour atteindre le charmant petit village de Neuville-Bosc où nous avons effectué notre pause déjeuner, au pied de la mairie, sous un soleil réconfortant.

Nous repartons en longeant l’église parfaitement entretenue mais fermée à notre passage pour rejoindre le plateau des Buttes de Rosnes, point culminant de l’Ile de France et du Vexin français avec une altitude de 217 mètres.

 

Etangs, forêt et fleurs durant cette journéeEtangs, forêt et fleurs durant cette journéeEtangs, forêt et fleurs durant cette journée

Etangs, forêt et fleurs durant cette journée

Nous passons à côté de la maison où séjourna Sarah Bernhardt à qui nous devons les grands bouquets de rhododendrons que longe le sentier.

La maison de Sarah BernhardtLa maison de Sarah BernhardtLa maison de Sarah Bernhardt

La maison de Sarah Bernhardt

La boucle de retour se fait par une grande traversée de terres agricoles un peu tristounette à cette époque, puis une route, inévitable malheureusement, qui nous reconduit à l’église de Bréançon via un dernier petit chemin.

 

Thierry

Images : Jean-Pierre

Tracé GPS : Patrick

Sources de la randonnée : Topoguide Le Vexin...à pied "Le toit du Vexin français" PR21

En mémoire numérique interne, notre dernière randonnée locale : http://lesrandonneursovillois.over-blog.com/2015/05/breancon-le-toit-du-vexin-francais.html

Randonnée dans le Vexin : 8 itinéraires de randonnée : De la Viosne aux buttes de Rosne : Lien

http://www.cdrp95.com/wa_files/Pochette_20compl_C3_A8te_20De_20la_20Viosne_20aux_20buttes_20de_20Rosne.pdf

Les Idées Randos "Le toit du Vexin français" : Lien :

http://www.ffrandonnee.fr/idees-rando/rando.aspx?id=1016

Bréançon. L'église Saint-Crépin et Saint-Crépinien, XII-XVIème siècle

Bréançon. L'église Saint-Crépin et Saint-Crépinien, XII-XVIème siècle

Repost 0
Published by Les Randonneurs Ovillois - dans Articles randonneurs
commenter cet article
12 mars 2016 6 12 /03 /mars /2016 17:54
Marche nordique du mardi 8 mars 2016
Marche nordique en forêt de Saint-Germain

Marche nordique en forêt de Saint-Germain

Marche nordique du mardi 8 mars 2016

Mardi matin, il faut se lever avec courage, pour un rendez-vous sportif avec la nature, et plus particulièrement la forêt de Maisons-Laffitte. Au point de rencontre, « les Caves du Nord », les marcheurs enfilent les chaussures adaptées, et règlent la longueur des bâtons. Un cercle est formé, pour exécuter un échauffement, sous l’œil avisé de l’animatrice ou animateur. De la tête aux pieds, tous les muscles sont sollicités. Après une vingtaine de minutes, les marcheurs sont prêts à affronter les sentiers de la forêt.

Commencent alors les problèmes, surtout pour les nouveaux venus : la synchronisation des pieds et des bras, le fameux planté de bâton avec le bras tendu, et cette main qui ne veut pas s’ouvrir pour prendre appui sur le gantelet, en fin de poussée de bâton…

Après 45 minutes de marche plus ou moins rapide, au hasard des chemins, une halte s’impose, avec hydratation obligatoire. Les muscles sont chauds et des exercices de renforcement musculaire peuvent être pratiqués (modérés toutefois !). Bras, jambes, dos sont sollicités pendant une quinzaine de minutes.

Puis le cours de la balade sportive reprend. Il faut enchainer déroulé du pied, balancement des bras, respiration à différents rythmes, sauts d’obstacles (quand ils sont présents), montées et descentes (rares et modérées dans le secteur), parfois sous l’œil furtif d’écureuils ou chevreuils…

De retour au point de départ, après 2 heures d’effort, c’est le moment venu des étirements. Même si ce n’est pas l’exercice favori des participants, ils en reconnaissent les bienfaits, car c’est le moyen d’éviter les courbatures du lendemain !

Félicitations aux marcheurs nordiques, pour leur ténacité et leurs progrès. La vitesse maximum qui était de 3,5 kilomètres/heure, en début de saison, est actuellement de 6 kilomètres/heure. La distance parcourue est passée de 6 à 9 kilomètres.

Le groupe des marcheurs nordiques

Le groupe des marcheurs nordiques

« Nous partîmes une demi-douzaine, et par un prompt renfort, nous voilà aujourd’hui une quinzaine de marcheurs par séance ! » Que cela continue !

A bientôt sur les sentiers, le mardi matin à 9h15, Caves du Nord à Maisons-Laffitte, avec les Randonneurs Ovillois.

René

Images de la marche nordique du 8 mars
Images de la marche nordique du 8 mars
Images de la marche nordique du 8 mars
Images de la marche nordique du 8 mars
Images de la marche nordique du 8 mars
Images de la marche nordique du 8 mars
Images de la marche nordique du 8 mars
Images de la marche nordique du 8 mars
Images de la marche nordique du 8 mars

Images de la marche nordique du 8 mars

Marche nordique du mardi 8 mars 2016

A propos des Caves du Nord, le rendez-vous des marcheurs nordiques, un peu d'histoire :

Avant et après...Avant et après...
Avant et après...Avant et après...
Avant et après...Avant et après...

Avant et après...

Les Caves du Nord :

Le carrier Guillaume Presse s'engage devant un acte devant notaire, le 22 mars 1660, à faire la fouille "au bout de l'avenue", c'est à dire de creuser un profond fossé afin de dégager la perspective de la forêt. Il s'agit des Caves du Nord qui constitue "L'entrée du Roy" par laquelle le monarque, venant de son château de Saint-Germain en traversant la forêt pour se rendre au château de Maisons.Le cirque qui fait face au château est encadré de deux bastions en avancées, précédé d'un grand fossé oblond. Les accès latéraux s'effectuent par deux portes monumentales ornées de pilastres doriques et fermées de grilles. Seule, celle de droite donnant sur le quartier Galliéni est encore en place.

De chaque côté sont disposés trois pavillons qui se font face. Les principaux bâtiments sont ceux de la fauconnerie et de la vénerie. Sous le comte d'Artois, des travaux sont entrepris en 1782-83 pour rénover les Caves du Nord afin d'y acceuillir le chenil et l'équipage du sangllier.

Seul le pavillon de l'avenue Bourdaloue est parvenu jusqu'à nous, les cinq autres ont été abattus par le maréchal Lannes.

Charles Domergues obtient de l'Association syndicale du parc, en 1911, l'autorisation de construire à ses frais, aux Caves du Nord, un théâtre de verdure de 2500 places. Il y fait venir la troupe de la Comédie Française (photographie) et l'Opéra de Paris.

Laissé à l'abandon à la déclaration de la guerre, le théâtre est démoli en 1917.

Sources Maisons-Laffitte.

 

 

Repost 0
Published by Les Randonneurs Ovillois - dans Articles marche nordique
commenter cet article
10 mars 2016 4 10 /03 /mars /2016 06:10
Randonnée Conflans-F. d'O. Cergy-Saint-Christophe

Randonnée du jeudi 3 mars 2016 : Conflans F.O. – Cergy-Saint-Christophe par Vauréal :

Randonnée Conflans-F. d'O. Cergy-Saint-Christophe

C’était une journée à ne pas porter un chapeau de paille !... car grand vent annoncé...

...grand vent affronté par 12 randonneurs toujours prêts pour l’aventure. La randonnée débute à Conflans-Fin-d’Oise. Il est toujours plaisant de retrouver la confluence de la Seine et de l’Oise. Andrésy nous offre, disons plutôt que nos efforts sont récompensés par la vue d’un magnifique  panorama à 180 degrés sur Paris et notre banlieue bien boisée. Sur le plateau de nouvelles sensations : ça colle ! ça glisse ! mais le soleil est là ! Nous découvrons le château du Fay,  la ferme pédagogique d’Ecancourt et restons  attendris par les moutons, les chevreaux qui viennent de naître. Départ  pour Vauréal village où nous visitons la Cour des Arts où sont regroupés des artisans. Nous empruntons la coulée verte, ancienne voie ferrée, pour rejoindre l’Axe Majeur et le RER à Cergy Saint-Christophe.

 

Belle journée offrant des paysages variés.

 

Elisabeth

Quelques images de la randonnée du jour. sources : Jean-Pierre.
Quelques images de la randonnée du jour. sources : Jean-Pierre.
Quelques images de la randonnée du jour. sources : Jean-Pierre.
Quelques images de la randonnée du jour. sources : Jean-Pierre.
Quelques images de la randonnée du jour. sources : Jean-Pierre.
Quelques images de la randonnée du jour. sources : Jean-Pierre.
Quelques images de la randonnée du jour. sources : Jean-Pierre.
Quelques images de la randonnée du jour. sources : Jean-Pierre.
Quelques images de la randonnée du jour. sources : Jean-Pierre.
Quelques images de la randonnée du jour. sources : Jean-Pierre.
Quelques images de la randonnée du jour. sources : Jean-Pierre.
Quelques images de la randonnée du jour. sources : Jean-Pierre.
Quelques images de la randonnée du jour. sources : Jean-Pierre.
Quelques images de la randonnée du jour. sources : Jean-Pierre.
Quelques images de la randonnée du jour. sources : Jean-Pierre.
Quelques images de la randonnée du jour. sources : Jean-Pierre.
Quelques images de la randonnée du jour. sources : Jean-Pierre.
Quelques images de la randonnée du jour. sources : Jean-Pierre.
Quelques images de la randonnée du jour. sources : Jean-Pierre.
Quelques images de la randonnée du jour. sources : Jean-Pierre.

Quelques images de la randonnée du jour. sources : Jean-Pierre.

Repost 0
Published by Les Randonneurs Ovillois - dans Articles randonneurs
commenter cet article
2 mars 2016 3 02 /03 /mars /2016 08:12

16 + 16 = 32 randonneurs

Matinée du dimanche : Pont de Sévres- Passy par les bords de Seine

8.4 kilomètres

Suivez la Seine…., comme dit la chanson, cela semble facile. Ce n’était pas tout à fait le sentiment de nos deux guides, Jean-Pierre et Eliane qui ont du résoudre le casse-tête des travaux et chantiers divers qui jalonnaient cette randonnée matinale. Accompagnés par un petit vent plutôt frisquet que le soleil ne réchauffait guère, nos randonneurs ont traversé des sites bien différents tout au long du fleuve de notre capitale. L’île Seguin, traditionnellement industrielle, l’île Saint-Germain, déjà fleurie et sa gigantesque « Tour des figures », le parc André Citroën, la « petite » statue de la Liberté qui regarde sa sœur ainée, ancrée au pied du pont de Grenelle et pour finir, au bout de la « digue de Passy », pardon, de l’île aux cygnes, le pont de Bir-Hakeim, l’un des plus beaux ponts de Paris, classé Monument historique. La station de métro « Passy » nous a enfin accueillis un peu gelés et affamés, mais somme toute, pas mécontents de cette balade hivernale.

Béatrice.

Le circuit :

Le circuit de la matinée et ses caractéristiques

Le circuit de la matinée et ses caractéristiques

Les images :

Images Jean-Marc
Images Jean-Marc
Images Jean-Marc
Images Jean-Marc
Images Jean-Marc
Images Jean-Marc
Images Jean-Marc
Images Jean-Marc
Images Jean-Marc

Images Jean-Marc

Grande randonnée du dimanche : Fontainebleau-Avon-Bois-le-Roi par la Seine : 21,5 kilomètres

RANDONNEE du Dimanche 28 Février 2016

FONTAINEBLEAU / BOIS-LE-ROI par Samoreau et Héricy

******************

La météo de ce dimanche, plutôt pessimiste, n’a pas effrayé 16 randonneurs, bien décidés à rejoindre Fontainebleau, pour une randonnée intitulée  Fontainebleau / Bois-le-Roi, par Samoreau et Héricy…. aussi !!

Descendus à la gare de Fontainebleau-Avon, nous avons démarré notre marche à 10h.

Un petit vent frisquet nous a obligés, dès le départ, à adopter une bonne allure pour nous réchauffer ! Une bonne cadence que nous avons mise en pause, au 5ème km, dans le petit village de Vulaines-sur-Seine, pour respecter le traditionnel «arrêt banane».

La troupe a repris son chemin avec entrain en traversant de beaux villages, Héricy, la Brosse, mais aussi  affronter une zone à découvert et très venteuse dans les champs pour regagner la forêt domaniale de Barbeau, où nous avons décidé la pause « pique-nique », au soleil et à l’abri du vent !

(à hauteur de la borne cotée 89 et d’un «point de vue»)

Après la traversée de Fontaine-le-Port, nous avons longé le Ru du Châtelet et grande fut notre surprise de découvrir, mères et petits ragondins, peu farouches, se mêlant dans l’eau au ballet des cygnes et canards.

Dans  le cadre de découvertes insolites, nous avons, à la sortie de Fontaine le Port, admiré un arbre remarquable, original par une excroissance ouverte dans l’écorce du tronc, donnant l’impression, avec un peu d’imagination, qu’un gorille s’y cachait !!

Le GR2 nous a conduits à Massoury, puis à l’issue d’une belle descente avec escalier, suivie d’un terrain rendu quelque peu acrobatique en raison de travaux d’élagage importants sur le haut du talus de la voie ferrée, avons longé les bords de Seine, jusqu’à la passerelle de l’écluse à Chartrettes.

La fatigue aidant, nous avons à la majorité  décidé d’abandonner la traversée du parc de la Mairie. Nous disposions néanmoins d’une demi-heure, juste le temps d’aller au troquet de la gare pour une attente conviviale et au chaud !

En résumé, une superbe journée, pleine de beaux souvenirs variés, la forêt, les villages à l’ambiance précocement printanière, découvertes insolites, et le plaisir assuré du nettoyage des godasses magnifiquement crottées…. !

 

SUZANNE

Le circuit :

Le circuit de la grande randonnée et ses caractéristiques

Le circuit de la grande randonnée et ses caractéristiques

Les images :

Images Jean-Noël
Images Jean-Noël
Images Jean-Noël
Images Jean-Noël
Images Jean-Noël

Images Jean-Noël

Repost 0
Published by Les Randonneurs Ovillois - dans Articles randonneurs
commenter cet article
25 février 2016 4 25 /02 /février /2016 19:58
Les randonnées du premier trimestre 2016
Repost 0
Published by Les Randonneurs Ovillois - dans Officiel
23 février 2016 2 23 /02 /février /2016 18:32
Boucle à Rueil et son parc naturel urbain

27 randonneurs sont au départ de la gare de Rueil-Malmaison, le 21 février 2016.

Nous suivons l'itinéraire "Le Parc naturel urbain".

 

 

Boucle à Rueil et son parc naturel urbain

Nous traversons Rueil 2000 jusqu'à la place des Impressionnistes; après 2 km de bords de Seine nous abordons le parc des Gallicourts et la forêt de la Malmaison.

Boucle à Rueil et son parc naturel urbain

A l'étang de Saint-Cucufa, une surprise nous attend : seul parmi les canards colvert, un canard mandarin !, espèce rare en France.

 

Boucle à Rueil et son parc naturel urbain

Le retour s'effectue par le belvédère des Gallicourts et les parcs de l'A86.

 

Randonnée de 15,5 kilomètres, boucle au départ de la gare de Rueil-Malmaison.

 

Joël

Images : Jean-Pierre

Le circuit du jour au départ de la gare de Rueil au nord

Le circuit du jour au départ de la gare de Rueil au nord

Boucle à Rueil et son parc naturel urbain

La famille des canards mandarins

Le canard mandarin (Aix galericulata) est une espèce de canards appartenant à la famille des anatidés, originaire d'Asie du Nord-Est.

Il peut cependant être observé à l'état sauvage en Europe où quelques individus échappés de captivité se sont acclimatés et s'y reproduisent aujourd'hui régulièrement.

Le mâle perd son plumage resplendissant à la fin du printemps, si bien que son apparence se rapproche de celle de la femelle. il devient à ce moment difficile de les différencier.

Le canard mandarin est le symbole de la fidélité en Asie. Il est parfois offert en cadeau de mariage au Japon.

Sources et image : Wikipédia

Repost 0
Published by Les Randonneurs Ovillois - dans Articles randonneurs
commenter cet article
23 février 2016 2 23 /02 /février /2016 16:43
Notre blog à 7 ans aujourd'hui

45.755 visites, 108,759 pages vues, 2,4 pages vues par visiteur

aujourd'hui

Repost 0
Published by Les Randonneurs Ovillois
commenter cet article
19 février 2016 5 19 /02 /février /2016 14:25
Paris Notre-Dame-Chaville R.D.
Paris Notre-Dame-Chaville R.D.

Randonnée du dimanche 15 février 2016 :

Sur le parvis, après les consignes de sécurité de l'animateur-en-chef Philippe, 11 randonneurs ovillois ont pris le départ du bon pied au kilomètre 0, en direction de Chaville RD . Le temps était clément (soleil et peu de nuages), ce qui a contribué à marcher tranquillement toute la matinée .

Après avoir traversé le Pont des Arts , la Cour Carrée du Louvre, la Pyramide, nous nous sommes retrouvés dans le Jardin des Tuileries et avons contourné la place de la Concorde..

Paris Notre-Dame-Chaville R.D.Paris Notre-Dame-Chaville R.D.
Paris Notre-Dame-Chaville R.D.

Le long des quais nous avons aperçu "la Boudeuse" magnifique voilier surveillé de près par la grande dame Tour Eiffel . Plus loin, l'ile aux Cygnes nous attendait avec sa statue de la Liberté . Le soleil et le ciel bleu étaient présents .

Paris Notre-Dame-Chaville R.D.

L'heure avançant rapidement et étant en retard sur nos prévisions, nous avons décidé de nous arrêter pour manger dans le parc André Citroën devant le ballon ''air de Paris '' en inactivité. Le repas terminé, les gros nuages ont fait leur apparition et quelques gouttes aussi. Nous avons continué notre chemin à travers de beaux parcs, l'ile St Germain longée de beaux bateaux logements .

Vers Issy-les-Moulineaux, les gouttes se sont transformées en grosse pluie, les capes sont donc sorties de nos sacs à dos et malgré cela, nous avons continué notre chemin (sauf 3 abandons). Les averses devenant de plus en plus fortes aux environs de Meudon (16ème kilomètre) les plus acharnés ont capitulé, pris le T2 et le RER La Défense-Houilles.

On a voulu voir Chaville et son muguet et on a vu Meudon et sa gare !!!!

Jean-Claude V.

Paris Notre-Dame-Chaville R.D.
Repost 0
Published by Les Randonneurs Ovillois - dans Articles randonneurs
commenter cet article
12 février 2016 5 12 /02 /février /2016 15:47

Pour une lecture en musique, cliquez sur play:

Sur les traces de Frédéric Chopin à Paris
Frédéric Chopin, Zelazowa Wola 1810, Paris, 1849

Frédéric Chopin, Zelazowa Wola 1810, Paris, 1849

Un petit circuit sur les lieux de vie de Frédéric Chopin à Paris est proposé aux 35 randonneurs dont une grande partie partent de la gare de Houilles-Carrières, et d'autres attendent patiemment le groupe sur le parvis de l'église Saint-Eustache. Il faut dire que le RER A est encore perturbé ce matin.

Départ en direction des galeries du Palais-Royal via la Galerie Vero-Dodat. Ces galeries, tous comme les autres passages empruntés cette journée, existaient à l'époque de Frédéric Chopin.

Leur construction s'échelonne en effet entre le début et la moitié du XIXème siècle. On peut les considérer comme des galeries commerciales de l'époque avant l'apparition des grands magasins parisiens.

Salon Chopin :

Né en Pologne et exilé à Paris en 1831, Frédéric Chopin (1810-1849) y résidera jusqu’à sa mort. Il y sera le pianiste légendaire du Salon Pleyel, le compositeur des célèbres polonaises, mazurkas, ballades et valses.

Compositeur et pianiste virtuose, il entrera dans le cercles des artistes les plus talentueux et les plus populaires de France et de Pologne. Ses cours de piano et ses concerts à Paris seront recherchés, bien qu'il préférait jouer dans le cercle intime de ses amis.

Sur les traces de Frédéric Chopin à Paris

Les lieux d'habitation de Frédéric Chopin à Paris :

  1. 1831-1832 27, boulevard Poissonnière,75002 Paris, 5ème étage
  2. 1832-1833 4, cité Bergère, 75009 Paris,
  3. 1833-1836 5, rue de la Chaussée d’Antin, Hôtel d’Epinay, 75009 Paris, disparu,
  4. 1836-1839 38, rue de la Chaussée d’Antin, 75009 Paris, disparu,
  5. 1839-1841 5, rue Tronchet, 75009 Paris,
  6. 1841 16, rue Pigalle (un des deux pavillons d’été),75009 Paris, détruit
  7. 1842-1849 9, square d’Orléans, Cité des Trois Frères, 80, rue Taitbout, 36, rue Saint Lazare,75009 Paris, 1er étage, sauf 1848 en G.-B. au N°5, George Sand, rupture en 1847,
  8. 74, rue de Chaillot (maison neuve 2éme étage), 75016, emplacement de la place du Trocadéro, détruite
  9. 1849 12, place Vendôme . 75002 Paris, appartement sur cour 1er étage. 17 octobre : 2 heures du matin Fréderic Chopin rend son dernier soupir
Sur les traces de Frédéric Chopin à Paris

Le circuit de nos randonneurs passe par les galeries Vivienne et Colbert, malheureusement, cette dernière est en partie fermée avec le plan Vigipirate, puis après avoir longé le magnifique bâtiment de la Bourse, empruntent la rue des Colonnes, le Passage des Panorama, puis le passage Jouffroy, plus récent.

La Galerie Vivienne 1823, images Arlette et RenéLa Galerie Vivienne 1823, images Arlette et RenéLa Galerie Vivienne 1823, images Arlette et René

La Galerie Vivienne 1823, images Arlette et René

Le passage Jouffroy et l'hôtel Chopin :

Sur les traces de Frédéric Chopin à Paris

Ce passage est construit sur une ancienne voie moyenâgeuse, qui existe toujours, ce sont les sous-sols ! Quelques mètres sous les pas des touristes, se trouve la même galerie exactement, desservant les caves de toutes les boutiques du passage. On y retrouve les marches qui descendent dans la deuxième partie du passage et le fameux système de chauffage par les grilles au sol. Les pavés de cette rue souterraine prouvent l’ancienneté de cette voie au-dessus de laquelle fût construit le passage Jouffroy.

L’hôtel Chopin date lui aussi de l’ouverture du Passage en 1846, cela fait de lui l’un des plus vieux hôtels de la capitale. En effet, les hôtels étaient très peu nombreux à Paris avant le développement des transports en train.

A l’époque nommé hôtel des familles, sa porte n’a jamais été fermée depuis 1846, elle n’a d’ailleurs pas de serrure! Il y a donc une personne à la réception depuis cette date, 7 jours sur 7, 24 heures sur 24. Soit un total de 61 320 jours d’ouverture pour l’hôtel Chopin !

La façade est classée Monument Historique ainsi que le reste du passage.

Renommé Hôtel Chopin en 1970, son nom est un hommage au compositeur qui passait régulièrement dans le passage pour se rendre dans les salles de démonstration des pianos Pleyel depuis chez lui. La légende dit qu’il donnait rendez-vous à Georges Sand à l’Hôtel Chopin, mais cela n’a jamais été vérifié…

Après avoir traversé le passage Verdeau, le troisième passage proche des grands boulevards, le groupe des randonneurs rejoint le faubourg Montmartre afin d'être à 11 heures 30 pile au restaurant "Le Bouillon Chartier", ouvert en 1896 dans un esprit brasserie ferroviaire.

Le restaurant Bouillon Chartier et son esprit brasserie du début du siècle dernier

Le restaurant Bouillon Chartier et son esprit brasserie du début du siècle dernier

Sur les traces de Frédéric Chopin à Paris

Après le repas, il est temps de découvrir le quartier de la Nouvelle Athènes, lieu de vie, de concert, de cours de piano et de rencontres du célèbre compositeur. L'ancienne salle de concert du Conservatoire, la Cité Bergère,le square d'Orléans où vécurent George Sand et Frédéric Chopin.

Sur les traces de Frédéric Chopin à Paris

Les randonneurs découvrent la place Saint-Georges, le palais de la marquise de la Païva et ses façades magnifiquement décorées, la fontaine et la statue centrale de Paul Gavarni,dessinateur et lithographe du journal satyrique "Le Charivari", par Puech et Guillaume, la fondation Dosne-Thiers, hôtel néo-Louis XIV, habitée par Thiers et légué par Mlle Dosne, belle-soeur de l'homme politique, à L'Institut de France.

La façade de l'hôtel de la Païva et ses détails,construit en 1840, où résida Thérèse Lachmann en 1851

La façade de l'hôtel de la Païva et ses détails,construit en 1840, où résida Thérèse Lachmann en 1851

Direction la rue Clauzel, où au N°14, le Père Tanguy (Julien-François), broyeur de couleurs, vendait ses pigments jadis à Pissarro, Monet, Van Gogh ou Renoir et parfois se faisait payer en tableaux, la rue de Navarin et son ancienne maison close, la rue Victor Massé où au N° 25, résidait Van Gogh, la rue des Martyrs, puis une incursion dans la cité Malesherbes et son N° 11 à la façade particulièrement colorée.

Le circuit passe par le Musée de la Vie Romantique, ancienne maison du peintre Ary Scheffer. Cet artiste recevait ici toute la société artistique et littéraire de son temps, dont Frédéric Chopin, George Sand, Franz Listz, Pauline Viardot et beaucoup d'autres.

Malgré le nombre de visiteurs présents et l’étroitesse de ce petit musée, le groupe visite le charmant édifice petit à petit.

Après cette visite, il est un peu tard pour continuer vers le sud et découvrir les autres domiciles du compositeur à la fin de sa vie. Ce sera pour une autre fois. Les adresses sont énumérées plus haut au cas où.

Les randonneurs regagnent la gare Saint-Lazare située à l'ouest de la Nouvelle Athènes, par la rue...d'Athènes évidemment !

Le Musée de la Vie Romantique Le moulage de la main de Frédéric Chopin Le portrait de George SandLe Musée de la Vie Romantique Le moulage de la main de Frédéric Chopin Le portrait de George SandLe Musée de la Vie Romantique Le moulage de la main de Frédéric Chopin Le portrait de George Sand

Le Musée de la Vie Romantique Le moulage de la main de Frédéric Chopin Le portrait de George Sand

La place Vendôme, dernière résidence de F. Chopin, L'église de la Madeleine où furent célébrées ses obsèques, le 30 octobre 1849La place Vendôme, dernière résidence de F. Chopin, L'église de la Madeleine où furent célébrées ses obsèques, le 30 octobre 1849La place Vendôme, dernière résidence de F. Chopin, L'église de la Madeleine où furent célébrées ses obsèques, le 30 octobre 1849

La place Vendôme, dernière résidence de F. Chopin, L'église de la Madeleine où furent célébrées ses obsèques, le 30 octobre 1849

Circuit du matin :  2.5 kilomètres et de l'après-midi  : 7 kilomètres
Circuit du matin :  2.5 kilomètres et de l'après-midi  : 7 kilomètres

Circuit du matin : 2.5 kilomètres et de l'après-midi : 7 kilomètres

Liste des concerts de Frédéric Chopin : voir lien http://jeanpierrekosinski.over-blog.net/2016/02/sur-les-traces-de-frederic-chopin-a-paris.html

Sources musique de début d'article : Frédéric Chopin : Nocturnes, Op. 9: No. 2 in E-Flat Major,Zen Classical , Bnf.

Repost 0
Published by Les Randonneurs Ovillois - dans Article randonneurs
commenter cet article