Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Les Randonneurs Ovillois
  • Les Randonneurs Ovillois
  • : Blog officiel de l'Association "Les Randonneurs Ovillois"
  • Contact

A vos plumes !

Proposez vos articles par email à l'adresse lesrandonneursovillois@gmail.com

Rechercher

Contact

Pour contacter l'association, écrivez à :  lesrandonneursovillois@gmail.com
13 septembre 2016 2 13 /09 /septembre /2016 07:29
La Maison du parc du Vexin à Théméricourt, son château et son musée

La Maison du parc du Vexin à Théméricourt, son château et son musée

Dimanche 11 septembre 2016 : 27 randonneurs rejoignent la Maison du Parc à Théméricourt.

La Maison du parc est installée dans le parc du château de Théméricourt, maison forte et demeure résidentielle du XVème siècle, typique du Vexin français. Située au coeur d'un parc de 6 hectares comportant un étang alimenté par l'Aubette de Meulan, elle offre un agréable lieu de promenade et constitue un point de départ incontournable pour découvrir le Vexin français.

Le parc abrite le Musée du Vexin français, une boutique qui propose tout au long de l'année des ouvrages, une gamme de produits issus de l'artisanat et des savoir-faire locaux; des documents sur la région et ses découvertes par le biais de randonnées.

A peine arrivés, le groupe démarre une randonnée parrallèle à l'Aubette de Meulan, en direction du sud-est de Théméricourt. Le but est de redécouvrir le village de Vigny, son église, son château et ses carrières.

L'église sera visitée, le château aperçu derrière ses grilles, quand aux carrières, nous n'apercevrons que leurs grilles et leurs panneaux. Il est en effet necessaire de prendre un rendez-vous avec le responsable pédagogique qui ne travaille pas le dimanche. Une occasion pour découvrir les carrières un jeudi, pourquoi pas ?

Le circuit de la randonnée du matin : à noter la vue aérienne des carrières de Vigny invisibles du sentier pédestre.

Le circuit de la randonnée du matin : à noter la vue aérienne des carrières de Vigny invisibles du sentier pédestre.

Théméricourt : 2 boucles autour de la Maison du Parc et un repas partagé

Arrivés à l'église et au château de Vigny, Daniel nous commente l'historique de ces magnifiques édifices.

L'église Saint-Médard de Vigny : elle fut construite à l'initiative et grâce aux dons du comte Philippe Vitali par l'architecte Tubeuf dans un style néo-gothique.

La première pierre fut posée en octobre 1894, sur l'emplacement de l'ancienne église datant du XIIIème siècle.

L'église de Vigny est une des plus intéressantes et pittoresques églises néo-gothique du Vexin français.

Théméricourt : 2 boucles autour de la Maison du Parc et un repas partagé

Le château de Vigny : en 1504, le cardinal Georges d'Amboise 1er rachète la seigneurie de Vigny et ordonne la construction d'un nouveau château à l'emplacement de l'ancien manoir seigneurial.

Georges d’Amboise Ier (1460 – 1510), dit le cardinal d’Amboise, cardinal et archevêque de Rouen à partir de 1498, fut premier ministre de Louis XII et un mécène français.

Après la mort du cardinal en 1510, son neveu et successeur Georges II d'Amboise continue son oeuvre; Entouré par des douves transformée en pièce d'eau plus large au XIXème siècle, le château présente une façade nord d'une composition remarquable avec son pavillon d'entrée cantonnée par deux tours d'angle. Les courtines reliant ces tours sont largement ouvertes par des baies à meneaux. Des mâchicoulis ceinturent le tout et viennent en support des toitures en tabatières et croupes. Ce souci de symétrie et l'ordonnancement est typique de la première Renaissance française.

Le château de VignyLe château de Vigny

Le château de Vigny

En 1555, le connétable Anne de Montmorency se porte acquéreur de la seigneurie et du château. Plus d'un siècle plus tard, Henri de Lévis, 3ème duc de Vendatour, devient le nouveau propriétaire. En 1694, le domaine pase dans la maisons de Rohan.

Au milieu du XIXème siècle, le bâtiment est menacé de ruine. il est racheté par le comte Philippe Spiridion Vitali, prince de Sant'Eusebio qui le fait restaurer et agrandir dans un style néogothique.

Le gros donjon carré et la chapelle sont construits en 1888.

En 1984, le château est inscrit à l'inventaire des monuments historiques.

La bâtisse construite en 1504 présente une surface habitable d’environ 3 500 m2 sur une propriété de 18 hectares.

Toujours privé, ce château a trouvé un nouvel acquéreur en 2016 dont le but serait d'un faire un hôtel de luxe. Il faudra patienter pour le visiter et bien connaitre le prix des chambres ou des suites, avant !!

Ce magnifique édifice a servit de décors à de nombreux films ou séries télévisées. (voir lien) (1)

Retour sur terre et sur notre fin de randonnée au parc où Joëlle et Christian ont eu la bonne idée de nous réserver le barnum du parc, ses tables et chaises. c'est presque la vie de château pour des randonneurs habitués aux pique-niques sur l'herbe humide des sentiers.

Il faut bien une heure et demie de partage convivial des plats et boissons (il manque un peu de liquide à la fin du repas, mais tant pis)

Le repas partagé à la Maison du Parc du Vexin à Théméricourt

Le repas partagé à la Maison du Parc du Vexin à Théméricourt

Après ce copieux repas, direction le nord-ouest du parc pour s'aventurer dans les villages d' Avernes et de Gadancourt, toujours situés le long de l'Aubette de Meulan, quoique sur la carte IGN, elle devient le Ru de Guiry ?

Ces villages ne sont pas mondialement connus, mais nous permettent de découvrir d'authentiques maisons et de ravissant édifices de pierre de la région.

Théméricourt : 2 boucles autour de la Maison du Parc et un repas partagé
L'église, l'ancienne croix, le prieuré et le château de GadancourtL'église, l'ancienne croix, le prieuré et le château de Gadancourt
L'église, l'ancienne croix, le prieuré et le château de Gadancourt

L'église, l'ancienne croix, le prieuré et le château de Gadancourt

Que le Président se rassure, nous ne sommes pas passés près de la cheminée du château (à droite sur la photographie) ...

Le retour s'effectue par le Bois des Allées, avec un peu de sport afin de contourner le arbres en travers du sentier, utilisé par les autochtones tous les dix ans...les champs de la Vallée de l'Aubette, puis retour dans notre parc. Une visite à la Brasserie du Vexin s'impose pour cloturer notre séjour dans la région.

Théméricourt : 2 boucles autour de la Maison du Parc et un repas partagé

La Brasserie du Vexin est ouverte le 5 mai 2001 par Denis Sargeret et son épouse qui proposent des bières élaborées à partir de leurs cultures d'orges reflétant l'image du Terroir du Vexin.

En 1976, Denis Sargeret s'installe à Théméricourt, avec 48 hectares de polycultures principalement blé, orge et betterave. A ces activités se joint l'élevage bovin laitier.

En 1980, suite à son mariage, il abandonne l'élevage pour se consacrer à ses cultures. En parallèle, il commence à proposer ses services au voisinage sous forme de travaux agricoles : battage, épandages d'engrais, entretien de rivière.

En 1987 et 1992, il s'agrandit avec une superficie de 155 hectares. Les cultures sont principalement composés de blé, orge, colza, maïs, pois et betterave.

En 2000, suite à un rêve de transformer une de ses cultures et un produit qu'il pourrait valoriser directement auprès du consommateur, et à la lecture d'un article de la France Agricole sur la fabrication de la bière dans le centre de la France, il suit une formation de 3 jours à I.F.B.M. de Nancy sur la fabrication de la bière, avant de se lancer quelques mois plus tard.

Pour information : il faut 200 kilogrammes de céréales pour réaliser 1000 litres de bière.

La première année, la brasserie a produit 280 hectolitres de bière.

A bientôt sur les sentiers !

Merci à Daniel pour ses commentaires sur les édifices du village de Vigny et au Parc pour son prêt de matériel, barnum, tables et chaises.

Jean-Pierre

 

Lien et sources documentation :

Parc Naturel Régional du Vexin :http://www.pnr-vexin-francais.fr/

La Brasserie du Vexin : http://www.biere-du-vexin.com/

(1) Le château de Vigny, site Wikipédia : https://fr.wikipedia.org/wiki/Ch%C3%A2teau_de_Vigny

Repost 0
Published by Les Randonneurs Ovillois - dans Articles randonneurs
commenter cet article
9 septembre 2016 5 09 /09 /septembre /2016 18:22
Le circuit des Villages Briards au départ de CessonLe circuit des Villages Briards au départ de CessonLe circuit des Villages Briards au départ de Cesson
Le circuit des Villages Briards au départ de Cesson

Ce jeudi 8 septembre 2016, nous sommes 22 randonneurs à Cesson (Seine et Marne), au départ du Circuit des villages Briards. Après l'étang de Coulevrain, nous sortons du circuit pour voir la place de l'église de Savigny Bourg.

A la ferme de Coulevrain (écomusée), un panneau nous donne l'origine du nom "Savigny-le-Temple" : don du territoire fait par le roi Louis VII à l'Ordre des Templiers suite à la 2ème croisade.

Le château de Nandy, le groupe des randonneurs et le Pavillon RoyalLe château de Nandy, le groupe des randonneurs et le Pavillon RoyalLe château de Nandy, le groupe des randonneurs et le Pavillon Royal

Le château de Nandy, le groupe des randonneurs et le Pavillon Royal

A Nandy petite escapade pour voir le château du XVIIème siècle, depuis sa grille d'honneur.

En lisière de la forêt du Rougeau, nous apercevons le Pavillon Royal, rendez-vous de chasse de Louis XV.

Ensuite nous surplombons la Seine avant de descendre à Seine-Port où nous déjeunons place Madame de Montesson, à l'ombre des tilleuls.

Madame de Montesson (1738 - 1806), connue pour sa culture (peinture, théâtre, arts qu'elle pratiquait) a été bienfaitrice pour le village de Seine-Port et ses nécessiteux (hiver 1788 - 1789), ce qui lui a sans doute évitée un sort funeste à la révolution.

La place Madame de Montesson à Seine-PortLa place Madame de Montesson à Seine-Port

La place Madame de Montesson à Seine-Port

Le circuit des Villages Briards au départ de Cesson

A Seine-Port, la fermeture, depuis 1 an, du chemin de halage entre les rues du Passage (école de voile) et de Seine (plage), nous oblige à faire 2 allers retours

 La partie du circuit entre la place Madame de Montesson à Seine-Port et le hameau de Noisement est caractérisée par de nombreuses sentes en zigzag et des bois qui sont bien appréciables par cette journée ensoleillée. A noter que sur toute la partie est du circuit, on ne peut manquer de voir les onze pylônes de 250 m de haut du Centre Radioélectrique de Sainte-Assise (émissions en ondes très longues / très basses fréquences vers les satellites et les sous-marins). 

Le bois de Saint-Leu nous ramène à la gare de Cesson.

Joël

Relevés GPS : Marc et Patrick

Images et montages : Jean-Pierre

Base de la randonnée : TopoGuides FFR  "Les environs de Paris ... à pied " Seine-et-Marne PR8

Distance parcourue : 16 kilomètres, dénivelée : 154 mètres.

Circuit réalisé grâce aux relevés GPS de Marc et Patrick

Circuit réalisé grâce aux relevés GPS de Marc et Patrick

Vu durant la randonnéeVu durant la randonnéeVu durant la randonnée

Vu durant la randonnée

Repost 0
Published by Les Randonneurs Ovillois - dans Articles randonneurs
commenter cet article
9 septembre 2016 5 09 /09 /septembre /2016 07:53
Le château de Fontainebleau vu de l'étang des Carpes

Le château de Fontainebleau vu de l'étang des Carpes

24 marcheurs bellifontains royaux empruntent l'allée Napoléon pour rejoindre le domaine de Fontainebleau. Il ont laissé l'attelage ferroviaire à Avon pour préférer l'usage du pied, ustensile quotidien du randonneur.

 

Une petite randonnée au château de Fontainebleau et son parcUne petite randonnée au château de Fontainebleau et son parc

Contrairement à l'Empereur, le groupe ne fait pas ses adieux à Fontainebleau, mais son entrée dans le domaine royal  par la cour d'Honneur appelée Cour du Cheval Blanc ou des Adieux.

 

Une petite randonnée au château de Fontainebleau et son parc

L'escalier en Fer-à-Cheval :

Symbole du château de Fontainebleau, le célèbre escalier en Fer-à-cheval est situé au centre de l’aile orientale de la cour d’Honneur. Entre 1632 et 1634, Jean Androuet du Cerceau ou l’architecte Lemercier construit, en remplacement d’un précédent escalier, ce « grand perron » qui permet aux carrosses de tourner entre ses deux volées. A partir du règne de Louis XIV, les princesses venant se marier avec un fils de France sont accueillies sur cet escalier. C’est ainsi que l’escalier et toute la cour font l’objet de nombreuses représentations gravées qui diffusent cette image clairement reconnaissable de Fontainebleau. De nombreuses copies de l’escalier seront réalisées dans divers châteaux à travers le monde (Louvre, Courances, Bourron, Monaco…

Avant notre visite du château, ses 1540 pièces et ses 15.000 mètres carrés de plancher, que nous ne foulerons pas tous, par manque de temps, Dominique nous conte mille histoires de ce lieux historique.

La Cour d'Honneur du Palais appelée Cour du Cheval Blanc ou Des Adieux

La Cour d'Honneur du Palais appelée Cour du Cheval Blanc ou Des Adieux

Deux heures sont proposées aux randonneurs pour visiter le château, ses appartements royaux, ses galeries, ses chapelles, son musée Napoléon 1er.

Le site est classé au Patrimoine Mondial de l'UNESCO depuis 1981

Les appartements royaux et leurs riches décorations
Les appartements royaux et leurs riches décorations
Les appartements royaux et leurs riches décorations
Les appartements royaux et leurs riches décorations
Les appartements royaux et leurs riches décorations
Les appartements royaux et leurs riches décorations
Les appartements royaux et leurs riches décorations
Les appartements royaux et leurs riches décorations
Les appartements royaux et leurs riches décorations
Les appartements royaux et leurs riches décorations
Les appartements royaux et leurs riches décorations
Les appartements royaux et leurs riches décorations
Les appartements royaux et leurs riches décorations

Les appartements royaux et leurs riches décorations

Suite à cette visite, le groupe rejoint le grand canal du parc pour pique-niquer royalement, car. l'apéritif est compris dans le menu...

Les randonneurs au bord du grand canalLes randonneurs au bord du grand canalLes randonneurs au bord du grand canal

Les randonneurs au bord du grand canal

Après un tour du canal disgestif (2,4 kilomètres), le groupe parcours le parc de Fontainebleau composé :

Une petite randonnée au château de Fontainebleau et son parc
  • du canal (F),
  • du grand Parterre (D),
  • de l'étang aux Carpes (C),
  • du jardin anglais (B),
  • du jardin de Diane (A).
L'étang aux Carpes et le châteauL'étang aux Carpes et le château

L'étang aux Carpes et le château

Après un retour dans la cour d'Honneur, le groupe rejoint le jardin de Diane, magnifique petit jardin à l'anglaise et sa fontaine représentant "Diane à la biche", des frères Keller, mis en place par l'ingénieur fontainier Francini, connu pour ses travaux dans le parc de Versailles.

Le jardin de Diane et sa fontaine "Diane à la biche"Le jardin de Diane et sa fontaine "Diane à la biche"Le jardin de Diane et sa fontaine "Diane à la biche"

Le jardin de Diane et sa fontaine "Diane à la biche"

La cour Ovale et la tour centrale, seule reste du donjon de l'époque médiévaleLa cour Ovale et la tour centrale, seule reste du donjon de l'époque médiévaleLa cour Ovale et la tour centrale, seule reste du donjon de l'époque médiévale

La cour Ovale et la tour centrale, seule reste du donjon de l'époque médiévale

Point de départ de tous les bâtiments qui ont rayonné à partir du donjon, la cour Ovale correspond à peu près, malgré un tracé rendu régulier à la fin de la Renaissance, à l’emplacement du premier château de Fontainebleau. Bordée de façades des XVIe et XVIIe siècles, elle ouvre au midi par l’ancien châtelet (porte Dorée) et à l’Est, depuis Henri IV, sur la cour des Offices (porte du Baptistère).

Le groupe rejoint la gare d'Avon-Fontainebleau par l'allée Davon, parrallèle au canal, la rue Monceau et la rue du Viaduc.

 

Merci à Dominique qui nous a apporté des renseignements historiques et des anecdotes tout au long de cette journée de visite.

 

Entre-autres : le muguet porte-bonheur :

Un jour de mai 1559, Catherine de Médicis, sur le chemin de retour, après avoir consulté le fameux Nostradamus, cueillit à Fontainebleau de nombreux brins de muguet. Son fils, le futur roi Henri III, conquit par la beauté et le parfum de ses clochettes, offrit lui-même quelques fleurs de muguet aux dames de la cour, ajoutant :  "que ces fleurs vous portent bonheur"...

Ainsi naquit cette tradition.

 

Voir aussi un autre article sur Fontainebleau : http://jeanpierrekosinski.over-blog.net/2016/08/fontainebleau-son-chateau-et-son-massif-forestier.html

A bientôt sur les sentiers  !

Jean-Pierre

Le circuit de la journée du 4 septembre 2016 : 12,3 kilomètres et 82 mètres de dénivelée

Le circuit de la journée du 4 septembre 2016 : 12,3 kilomètres et 82 mètres de dénivelée

Sources bibliographiques : le Guide Vert "Fontainebleau"

Documentation du château de Fontainebleau,

Lien site officiel du Musée- Château de Fontainebleau et son parc : http://www.musee-chateau-fontainebleau.fr/

Lien site Wikipédia : https://fr.wikipedia.org/wiki/Ch%C3%A2teau_de_Fontainebleau

Repost 0
Published by Les Randonneurs Ovillois - dans Articles randonneurs
commenter cet article
24 août 2016 3 24 /08 /août /2016 14:33

Randonnée du 21 août 2016 :

Vitrail  la 2 CV de Monsieur le Curé
Vitrail la 2 CV de Monsieur le Curé

18 randonneurs sont présents au rendez-vous de cette sortie dominicale qui après une heure de route nous conduira à Sonchamp, joli petit village situé entre les forêts de Rambouillet et de Dourdan.

Nous nous garons place de l’église Saint-Georges, malheureusement fermée, ce qui nous privera de la vision d’un vitrail bien particulier représentant Saint-Christophe, patron des voyageurs, avec à ses pieds, une 2 CV accidentée, évocation de l’accident dont fut victime le curé de la paroisse.

Le ciel est très nuageux mais la température parfaite pour randonner, nous aurons quelques petits passages pluvieux mais rien de bien méchant. Notre itinéraire nous fait suivre le cours de la Rémarde, affluent de l’Orge, elle-même affluent de la Seine. Après une heure de marche nous arrivons à l’ancien moulin du Mesnil (en ancien français : domaine rural), belle propriété mais bien éloignée du boulanger. Nous traversons Saint-Arnoult-en-Yvelines en lui rendant grâces car n’oublions pas qu’il est le saint patron des randonneurs. Notre itinéraire passe devant le moulin de Villeneuve, résidence de Elsa Triolet et Louis Aragon dont le célèbre poème nous revient en mémoire :

"Tes yeux sont si profonds qu’en me penchant pour boire

J’ai vu tous les soleils y venir se mirer

S’y jeter à mourir tous les désespérés

Tes yeux sont si profonds que j’y perds la mémoire".

Le moulin de Villeneuve, maison d'Elsa Triolet et Louis Aragon

Le moulin de Villeneuve, maison d'Elsa Triolet et Louis Aragon

Une boucle au départ de Sonchamp

Nous sommes maintenant sur le GR655, chemin de Saint-Jacques itinéraire de Paris, qui traverse le bois de Saint-Benoit (cinquième saint de la journée) qui nous mène au château de Pinceloup datant de la fin du 19ème siècle œuvre de Eugène Thome, collaborateur de Alphand et Haussmann, aujourd’hui ce château majestueux appartient à la ville de Paris qui en a fait un centre de formation à l’horticulture et à la cuisine.

La façade du château de Pinceloup, ou de Pince-Loup, à Sonchamp vue du PR

La façade du château de Pinceloup, ou de Pince-Loup, à Sonchamp vue du PR

Après 16 ou 17 km (la mesure dépend des différents podomètres ou GPS) parcourus en 4 heures, plus les pauses repas et poses photographiques, nous retrouvons l’église Saint-Georges et nos voitures.

Jean-Claude B.

Le circuit du jour :

Sources : indications GPS de Marc importées sous Géoportail

Sources : indications GPS de Marc importées sous Géoportail

Lien GPS données de Marc : 21_août_2016_09_37_24_1.gpx

Le long de la randonnée : images FéridLe long de la randonnée : images FéridLe long de la randonnée : images Férid

Le long de la randonnée : images Férid

Sources  TopoGuide "Les Yvelines...à pied PR42" La 2CV de Monsieur le Curé Vitrail photo. A-M.M.

Repost 0
Published by Les Randonneurs Ovillois - dans Articles randonneurs
commenter cet article
17 août 2016 3 17 /08 /août /2016 16:31
La Grande Rue du village de Marly-le-Roi

La Grande Rue du village de Marly-le-Roi

Le circuit de la matinée : 8;7 kilomètres, D+ 150 mètres, D-146 mètres,altitude max. : 182 mètres, altitude mini. : 105 mètres.

Le circuit de la matinée : 8;7 kilomètres, D+ 150 mètres, D-146 mètres,altitude max. : 182 mètres, altitude mini. : 105 mètres.

Une matinée à Marly-le-Roi :

Par cette très belle journée, nous étions une vingtaine ce dimanche matin place du 14 juillet pour randonner soit à Vétheuil pour la journée ou à Marly-le-Roi pour la matinée.

Huit d'entre nous sont partis pour Marly-le-Roi. Nous avons commencé cette promenade dans la forêt pratiquement déserte en ce week-end du 15 août. De beaux petits dénivelés sur cette partie de sentier qui parcourt les anciens sites des batteries de canons installées après l'invasion des prussiens en 1870 pour défendre Paris avec la construction du fort du trou d'enfer à Marly, toujours jalousement gardé par l'O.N.F. qui y refuse les visites,

Les grilles du château de Verduron et ses rangées de sphinx

Les grilles du château de Verduron et ses rangées de sphinx

 

A la sortie du bois, nous avons longé le château du Verduron et ses sphinx, vestiges de l'exposition universelle de Paris de 1867, pour gagner le centre du vieux Marly, sans hélas avoir pu visiter l'église Saint-Vigor dissimulée sous les bâches pour sa rénovation jusqu'en 2017.

 

Notre visite se terminait par le parc construit par Mansart pour Louis XIV 

«J'ai fait Versailles pour ma Cour, Trianon pour ma famille, Marly pour mes amis».

Nous avons eu la surprise de découvrir une très belle exposition de photos en plein air par les photographes de Versailles et Marly.

Une visite très instructive et conviviale où chacun à partagé ses connaissances, anecdotes et souvenirs sur ce très bel endroit, chargé d'histoire.

 

Patrick

Les images du jour : les randonneurs au parc de Marly et devant les grilles du château du Verduron

Les images du jour : les randonneurs au parc de Marly et devant les grilles du château du Verduron

Lien gpx de la randonnée : 20160814-Marly le Roi(2).gpx http://20160814-Marly le Roi(2).gpx

 

Lien Office de Tourisme de Marly-le-Roi, Yvelines : http://www.marlyleroi.fr/index.php/Office-de-Tourisme?idpage=76&afficheMenuContextuel=true

 

Lien Musée-Promenade : http://www.musee-promenade.fr/

 

Lien blog Jean-Pierre Une promenade à Marly-le-Roi : http://jeanpierrekosinski.over-blog.net/article-une-promenade-a-marly-le-roi-122315946.html

Repost 0
Published by Les Randonneurs Ovillois - dans Articles randonneurs
commenter cet article
16 août 2016 2 16 /08 /août /2016 13:34
Les herbes de Chaudry et les 5 châteaux

Ce 14 août 2016, nous sommes 11 randonneurs à Vétheuil au départ de cette randonnée de 20 km intitulée "Les herbes de Chaudry et les 5 châteaux"

Les "herbes de Chaudry" font référence au laboureur Christophe Ozanne (1633 - 1713) du hameau de Chaudray, connu à la cour de Louis XIV pour ses dons de guérisseur au moyens des herbes médicinales de la région

Sur les 5 châteaux, nous n'en avons vu que 4 (Arthies, Maudétour-en-Vexin, Le Grand-Saint-Léger, Villers-en-Arthies), le château de Feuge étant caché par la végétation.

Dans un champ du Tramblay, un technicien arrête sa machine spéciale pour nous expliquer son travail en cours sur du lin coupé pour le rouissage (isolation des fibres textiles) sur le sol par les pluies qui sont prévues à partir du 17 août. Ce technicien est un prestataire de services de Seine-Maritime (département gros producteur de lin).

Toute la production française de lin est expédiée en Chine pour filature et tissage. Dans le lin tout est utilisé (graines pour huile et pain; écorce pour paillage dans les jardins)

 

Au long de la randonnéeAu long de la randonnéeAu long de la randonnée

Au long de la randonnée

Dans le bois de Maudétour, nous cheminons difficilement à cause de la présence de mares, de branchages et de troncs d'arbres dans le sentier sur environ 2 km. Au moins 3 randonneurs, trompés par de la boue apparemment sèche, auront un travail conséquent de nettoyage de chaussures.

Malgré cela, la randonnée est très agréable par 8 km de sous-bois, appréciable en été, et ses panoramas variés.

Après la randonnée et avant de reprendre les voitures, petit détour par le glacier très couru de la rue Soignée de Vétheuil.

Joël

Photographies : Férid et Marc

Les images de Marc
Les images de Marc
Les images de Marc
Les images de Marc
Les images de Marc
Les images de Marc
Les images de Marc
Les images de Marc
Les images de Marc
Les images de Marc
Les images de Marc
Les images de Marc
Les images de Marc
Les images de Marc
Les images de Marc

Les images de Marc

Le tracé GPS de Marc

Le tracé GPS de Marc

Repost 0
Published by Les Randonneurs Ovillois - dans Articles randonneurs
commenter cet article
10 août 2016 3 10 /08 /août /2016 08:38
Voyage à Nantes

Alors que Nantes propose, depuis 2011, pendant les deux mois d'été, un "voyage" mêlant la découverte d’œuvres artistiques éphémères ou pérennes, l'histoire de la ville et les activités touristiques, il a semblé évident que ce projet de séjour nous était destiné.

Voyage à Nantes

Samedi 23 juillet, aiguisés par la curiosité, nous sommes donc partis à 15 vers cette cité à l'ouest de la France (je n'oserai pas dire bretonne).

Arrivés en ville, après s'être délectés de quelques plats savoureux pris au coeur du jardin des plantes, nous voilà partis à suivre progressivement la ligne verte de 12 km tracée au sol qui nous mènera en 54 étapes à la découverte de cette ville.

L'épreuve était osée car chaque étape offrait un intérêt particulier et occasionnait un arrêt plus ou moins long...

Quelques points d'intérêt vus et testés :

- Le château des ducs de Bretagne abritant le musée de l'histoire de Nantes,

- La cathédrale contenant le tombeau de François II de Bretagne,

- Le jardin des Plantes imaginé par le conteur Claude Ponti,

- Le passage Pommeraye,

Voyage à Nantes
Voyage à Nantes
Voyage à Nantes
Voyage à Nantes
Voyage à Nantes
Voyage à Nantes
Voyage à Nantes
Voyage à Nantes
Voyage à Nantes
Voyage à Nantes

- L'île aux machines où nous avons pu voir un éléphant déambuler, des bêtes bizarroïdes et même en chevaucher quelques unes.

Voyage à Nantes
Voyage à Nantes
Voyage à Nantes

- La Cantine (lieu de restauration) et son potager installés sur le quai aux bananes,

- Le village coloré de Trentemoult,

De plus, sur ces différents parcours, de nombreuses enseignes de commerces, créations artistiques sont venues nous surprendre au détour des rues et ruelles.

Voyage à NantesVoyage à NantesVoyage à Nantes

En tout cas, ce week-end ensoleillé, bien rempli, nous a fait découvrir une ville active et dynamique, aux multiples jardins et espaces verts où il fait sans doute bon vivre.

Dominique.

Voyage à Nantes
Repost 0
Published by Les Randonneurs Ovillois - dans Articles randonneurs
commenter cet article
6 août 2016 6 06 /08 /août /2016 16:30
La Vallée de l'Aubette au départ de Théméricourt

 

Une grande randonnée assez sportive qui permet d'admirer 3 magnifiques châteaux, le long des chemins.

Le circuit du jour

Le circuit du jour

L'Aubette est une petite rivière de 15 kilomètres qui prend sa source à Nucourt dans le Val d'Oise et se jette dans l'Epte à Bray-et-Lu.

Le circuit du jour parcourt sa vallée du nord au sud jusqu'au château de Villette pour remonter par Condécourt et Longuesse, deux charmants villages du Vexin français.

L'aller passera par le village de Vigny, son magnifique château et son église remarquables.

Le château et l'église de style néogothique flamboyant Saint-Médard de VignyLe château et l'église de style néogothique flamboyant Saint-Médard de Vigny

Le château et l'église de style néogothique flamboyant Saint-Médard de Vigny

Le château de Vigny fut édifié en 1504 par le Cardinal Georges d'Amboise 1er ministre de Louis XII, à l’emplacement de l’ancien manoir seigneurial. Cerné par des douves transformées en pièce d’eau plus large au XIXème siècle, il présente une façade nord d’une composition remarquable avec son pavillon d’entrée cantonné par deux tours flanquantes répondant elles-mêmes à deux autres tours d’angle. Les courtines reliant ces tours sont largement ouvertes par des baies à meneaux.

Le 23 juin 1550, Anne de Montmorency acheta la seigneurie à son neveu, le cardinal Georges II d’Amboise. La famille Rohan en prend possession en 1694, par héritage, et la conserve jusqu’en 1844.

Mais le château est surtout connu des cinéphiles amateurs de polars parodiques « à la française », car dans les années 1960, la plupart des scènes intérieures et extérieures du film 'Les Barbouzes" y ont été tournées.

Autres tournages : "On a retrouvé la 7ème compagnie" (1975), "Versailles" (2015).

Le château a été inscrit monument historique par arrêté du 28 décembre 1984.

L'église Saint-Médard de Vigny : construite  en 1894, de style néo-gothique flamboyant,

Menaçant ruine, l’église primitive qui remontait qui XIIème et XVIème siècles est reconstruite en 1894 par l’architecte Georges Tubeuf. Cette nouvelle église est caractéristique du style néogothique flamboyant alors très en vogue, style initié par l’architecte Viollet-le-Duc (1814-1879).

Les gargouilles de l'église Saint-Médard de Vigny

Les gargouilles de l'église Saint-Médard de Vigny

La Vallée de l'Aubette au départ de Théméricourt

La randonnée est assez longue puisque sa trame en est le TopoGuide PR 12 du parc régional du Vexin français ... à pied, avec une variante à l'est de Villlette qui permet de longer la stèle située dans l'alignement du château de Villette.

La parcourt de ce circuit est calculé à 25;5 kilomètres pour une dénivelée de 360 mètres.

La stèle située dans l'alignement du château de Villette. Image de droite.

La Vallée de l'Aubette au départ de ThéméricourtLa Vallée de l'Aubette au départ de ThéméricourtLa Vallée de l'Aubette au départ de Théméricourt

Le repas est pris avec une vue magnifique sur le château de Villette. Après l'effort, le pique-nique, une petite sieste s'impose pour remarrer sur les chapeaux de roues.

Le château de Villette et une maison fort patriote du village

Le château de Villette et une maison fort patriote du village

Petite séance de pose des randonneurs devant le bar "Aux Randonneurs" à CondécourtPetite séance de pose des randonneurs devant le bar "Aux Randonneurs" à CondécourtPetite séance de pose des randonneurs devant le bar "Aux Randonneurs" à Condécourt

Petite séance de pose des randonneurs devant le bar "Aux Randonneurs" à Condécourt

Les trois châteaux de la grande randonnée : Vigny, Villette et ThéméricourtLes trois châteaux de la grande randonnée : Vigny, Villette et ThéméricourtLes trois châteaux de la grande randonnée : Vigny, Villette et Théméricourt

Les trois châteaux de la grande randonnée : Vigny, Villette et Théméricourt

La Vallée de l'Aubette au départ de Théméricourt
La Vallée de l'Aubette au départ de Théméricourt
La Vallée de l'Aubette au départ de Théméricourt
La Vallée de l'Aubette au départ de Théméricourt
La Vallée de l'Aubette au départ de Théméricourt
La Vallée de l'Aubette au départ de Théméricourt
La Vallée de l'Aubette au départ de Théméricourt
La Vallée de l'Aubette au départ de Théméricourt
La Vallée de l'Aubette au départ de Théméricourt
La Vallée de l'Aubette au départ de Théméricourt
La Vallée de l'Aubette au départ de Théméricourt
La Vallée de l'Aubette au départ de Théméricourt
La Vallée de l'Aubette au départ de Théméricourt
La Vallée de l'Aubette au départ de Théméricourt
La Vallée de l'Aubette au départ de Théméricourt
La Vallée de l'Aubette au départ de Théméricourt
La Vallée de l'Aubette au départ de Théméricourt
La Vallée de l'Aubette au départ de Théméricourt
La Vallée de l'Aubette au départ de Théméricourt
La Vallée de l'Aubette au départ de Théméricourt
La Vallée de l'Aubette au départ de Théméricourt
La Vallée de l'Aubette au départ de Théméricourt
La Vallée de l'Aubette au départ de Théméricourt
La Vallée de l'Aubette au départ de Théméricourt
La Vallée de l'Aubette au départ de Théméricourt
La Vallée de l'Aubette au départ de Théméricourt
La Vallée de l'Aubette au départ de Théméricourt
Les caractéristiques de la grande randonnée du jour

Les caractéristiques de la grande randonnée du jour

La Vallée de l'Aubette au départ de Théméricourt

Puisque la journée se termine au parc régional du Vexin, les 10 randonneurs clôturent leur dure journée à la brasserie du Vexin devant un petit verre de bière.

Il faut bien marcher et faire marcher l'industrie locale !

 

Merci à nos guides Philippe et Michel.

A bientôt sur les sentiers !

Jean-Pierre.

 

Voir aussi des informations sur le château de Villette :  http://lesrandonneursovillois.over-blog.com/2016/05/sagy-boucle-en-vallee-de-l-aubette-par-le-chateau-de-villette.html

Repost 0
Published by Les Randonneurs Ovillois - dans Articles randonneurs
commenter cet article
5 août 2016 5 05 /08 /août /2016 17:39
Les 25 bosses dans le massif des Trois Pignons

Grande randonnée du 17 juillet 2016 : 15 kilomètres; dénivelée : 900 mètres environ.

Les 25 bosses dans le massif des Trois Pignons

Il est tôt ce dimanche matin quand nous nous retrouvons, 10 randonneurs courageux, pour prendre la direction de Fontainebleau et de son mythique circuit des 25 bosses dans le massif des 3 Pignons.

A 9h15, notre petite troupe se met en route, sous un soleil déjà chaud, à la poursuite des petites marques rouges nombreuses et bienvenues pour nous guider dans le dédale des rochers.

La nature est, comme toujours à fontainebleau, superbe. Le sentier tortueux à souhait et certains passages escarpés,  limites dangereux, sont contournés quand nécessaires.

 

Les 25 bosses dans le massif des Trois Pignons
Les 25 bosses dans le massif des Trois Pignons
Les 25 bosses dans le massif des Trois Pignons
Les 25 bosses dans le massif des Trois Pignons
Les 25 bosses dans le massif des Trois Pignons
Les 25 bosses dans le massif des Trois Pignons
Les 25 bosses dans le massif des Trois Pignons
Les 25 bosses dans le massif des Trois Pignons
Les 25 bosses dans le massif des Trois Pignons

La pause de midi est bienvenue sous ce soleil de plomb qui a eu raison de l’un des randonneurs qui rejoindra le parking avant l’heure accompagné de Patrick.

Nous poursuivons en nous aidant des pieds, évidemment, et des mains pour franchir les difficultés que les pervers qui ont tracé ce chemin ont gentiment placées tout au long du parcours.

A 17h00, nous sommes encore à 6 bosses de la fin du circuit et je décide d’écourter la fin du trajet, en évitant les derniers reliefs pour s’assurer de ne pas finir trop tard, mais également pour soulager les organismes déjà bien entamés (dont votre serviteur).

Le parking est atteint vers 16h00 et nous y retrouvons nos patients camarades qui nous y attendaient.

Le retour par l’autoroute A6 sera moins aisé que l’aller, puisqu’il nous faudra environ 2h30 pour rejoindre Houilles.

Grosse journée donc, mais pleine de satisfactions, si ce n’est un petit pincement de ne pas avoir pu compléter le circuit qui nous attend ainsi, pour une nouvelle tentative.

Thierry

Images : Jean-Claude, Marc et Thierry

Le circuit du jour

Le circuit du jour

Les 25 bosses dans le massif des Trois Pignons
Les 25 bosses dans le massif des Trois Pignons
Repost 0
Published by Les Randonneurs Ovillois - dans Articles randonneurs
commenter cet article
30 juillet 2016 6 30 /07 /juillet /2016 12:54
Le château de La Roche-Guyon et son donjonLe château de La Roche-Guyon et son donjon

Le château de La Roche-Guyon et son donjon

Après le siège des troupes anglaises en 1419, celui des troupes de Rommel en 1944,, le détachement des troupes des randonneurs ovillois, commandé par les sieurs Jean-Claude et Patrick du fief de Houilles décident l'assaut des falaises de la Roche-Guyon par le sud du donjon. Une opération périlleuse, mais possible grâce à la végétation qui permet au groupe d'avancer à l'abri des regards et surtout du soleil, notre principal ennemi du jour.

La progression le long des falaises et la vue exceptionnelle sur les boucles de la SeineLa progression le long des falaises et la vue exceptionnelle sur les boucles de la SeineLa progression le long des falaises et la vue exceptionnelle sur les boucles de la Seine

La progression le long des falaises et la vue exceptionnelle sur les boucles de la Seine

Une randonnée au départ de la Roche-Guyon, beau village de France

Le chemin à flanc de côteau serpente pour arriver au bois de Haute-Isle jusqu'à la D100.

Une D+ de 100 mètres sur 2,1 kilomètres; pas mal pour un début de randonnée !

Mais l'effort est récompensé par la vue grandiose sur les boucles de la Seine.

Il est facile de comprendre pourquoi, entre la fin des années 1850 et le milieu des années 1880, Pissarro, Cézanne, Monet, Renoir et Degas ont séjourné et peint à La Roche-Guyon.

 

Notre circuit du jour

Notre circuit du jour

Après cette ascension longitudinale de la falaise boisée par le GR, le groupe des randonneurs atteint la forêt Régionale de la Roche-Guyon. Le PR traverse ou longe le bois, les animateurs ont la bonne idée de modifier le parcours pour éviter le soleil.

Le repas a lieu en haut de la côte aux chiens, mais pas de trace de ces animaux.

La randonnée traverse ensuite des espaces agricoles avant d'atteindre la limite du lieu-dit Beauregard.

La forêt Régionale est rejointe en passant par le Bois de la Roche.

La PR passe ensuite autour des Chaudronnières, avec pour décor un troupeau de vaches insensibles à l'humour des randonneurs.

La randonnée se termine par le retour au parking en passant devant les maisons troglodites de l'ouest de la Roche taillées dans le calcaire blanc.

Une randonnée au départ de la Roche-Guyon, beau village de FranceUne randonnée au départ de la Roche-Guyon, beau village de FranceUne randonnée au départ de la Roche-Guyon, beau village de France

Merci à nos animateurs Jean-Claude et Patrick.

Jean-Pierre

 

Randonnée du dimanche 24 juillet 2016, 15 kilomètres, D+ 360 mètres.

Le Topoguide "Le Parc naturel régional du Vexin français... à pied", source de la randonnée n'indique que 12 kilomètres,.

Merci aux données GPS de Marc et de Patrick.

Vue aérienne et tracé GPS de la randonnée

Vue aérienne et tracé GPS de la randonnée

A bientôt sur les sentiers !!A bientôt sur les sentiers !!A bientôt sur les sentiers !!

A bientôt sur les sentiers !!

Article Mon GR

Voir un article sur le GR2 et ses problèmes à La Roche-Guyon : https://www.mongr.fr/reportage/26/projet-dons-gr-erosion-sur-le-gr-2-a-la-roche-guyon-95

Le GR® 2 dans le Val d'Oise

À l'extrême Ouest du Val d'Oise, là où le plateau du Vexin vient plonger dans la Seine, le GR® 2 offre sur 10 km une belle escapade... en Provence ! Relief, paysages, espèces : tout y fait référence. De Vétheuil à Gommecourt (78), on chemine en effet sur un coteau calcaire, exposé plein Sud et protégé par la réserve naturelle nationale des Coteaux de la Seine. Tantôt il revêt un épais manteau de sous-bois ou de fruticée – massif d'arbustes épineux moucheté chaque automne de baies colorées –, que seuls d'imposants pitons crayeux – des pinacles – parviennent à percer. Tantôt il se pare de pelouses sèches, que vient parfois pâturer un troupeau de moutons. Y poussent orchidées, thyms serpolets ou astragales de Montpellier. Y crapahutent mantes religieuses, lézards verts ou vipères péliades. Y virevoltent azurés, machaons ou faucons pèlerins. Même la petite cigale fredonnante y met du sien pour donner à ce bout de GR® un doux parfum méditerranéen.

Passage délicat

Cerise sur le gâteau, le sentier se permet de quitter un temps la crête pour gagner La Roche-Guyon en bord de Seine, classé parmi les plus beaux villages de France – le seul en Ile-de-France ! Ce léger crochet lui impose d'évoluer à flanc de coteau sur plus de 3 km, entre le célèbre village et son voisin Haute-Isle, tout aussi remarquable pour son église entièrement creusée dans la craie. C'est ce tronçon qui préoccupe la FFRandonnée Val d'Oise et le Parc naturel régional du Vexin français, gestionnaire de la réserve. Soumis à la pente, la sente s'érode sous le poids des années de ravinement – créé par l'écoulement des eaux de pluie – et des passages fréquents de randonneurs – ou simples promeneurs attirés par la beauté du site.

Conséquence : certaines portions sont particulièrement étroites et en fort dévers – le dahu y vagabonderait comme un coq en pâte ! – quand d'autres présentent des affleurements de calcaire glissant ou, à l'inverse, des rognons de silex fortement déchaussés qui ne demandent qu'à vous faire trébucher. Au point de constituer un réel danger ? « Non. Personne ne met sa santé ou sa vie en péril en prenant ce sentier, rassure Jacques Fourreau, responsable de la commission sentiers et itinéraires à la FFRandonnée Val d'Oise. Il nécessite cependant de bonnes chaussures, des chevilles solides et un minimum d'attention, surtout par temps de pluie. Le passage est donc plus délicat que dangereux. Mais beaucoup de marcheurs préfèrent encore l'éviter en empruntant la route D100 qui longe la crête en son sommet ».

Restaurer sans dénaturer :

Pour que les randonneurs décollent les yeux du sol et profitent davantage des paysages, la FFRandonnée Val d'Oise et le Parc envisagent de sécuriser le sentier… tout en préservant la nature de cet espace sensible. Exit donc barrières, murs de soutènement ou toutes autres constructions humaines. Il s'agirait de quelques coups de pioche, pelle et masse. Soit pour « rogner » les silex, soit pour élargir le chemin en grignotant 10 à 20 cm sur le versant et en redressant son assiette, voire pour dévier localement le parcours de quelques mètres. Sept zones critiques ont été identifiées, chacune longue de 2 à 4 m.

Plutôt que de confier ces travaux à une entreprise spécialisée, au « coût démesuré en regard des attentes », les parties concertées souhaitent faire appel aux baliseurs du département pour minimiser les frais. «Je ne me fais pas de souci pour trouver la dizaine de volontaires bénévoles nécessaire au chantier, somme toute pas sorcier, commente Jacques Fourreau. Notre inquiétude porte en revanche sur ses conditions particulières liées à la pente. Toute la difficulté sera de ne pas retirer trop de végétation aux abords du chemin, celle-ci assurant la stabilité du sol en retenant les terres, et de faire attention à d'éventuelles chutes en contrebas, qu'il s'agisse de pierres, de branchages… ou de baliseurs ! ». L'idéal serait de bénéficier des conseils d'un professionnel en matière de sécurité.

Tout dépend maintenant de votre générosité pour mener à bien ce projet. Soutenez le en faisant un don.

Etienne Hurault / Rédaction MonGr.fr - octobre 2016

 

Une randonnée au départ de la Roche-Guyon, beau village de France
Une randonnée au départ de la Roche-Guyon, beau village de France
Repost 0
Published by Les Randonneurs Ovillois - dans Articles randonneurs
commenter cet article