Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Les Randonneurs Ovillois
  • Les Randonneurs Ovillois
  • : Blog officiel de l'Association "Les Randonneurs Ovillois"
  • Contact

A vos plumes !

Proposez vos articles par email à l'adresse lesrandonneursovillois@gmail.com

Rechercher

Contact

Pour contacter l'association, écrivez à :  lesrandonneursovillois@gmail.com
23 février 2016 2 23 /02 /février /2016 18:32
Boucle à Rueil et son parc naturel urbain

27 randonneurs sont au départ de la gare de Rueil-Malmaison, le 21 février 2016.

Nous suivons l'itinéraire "Le Parc naturel urbain".

 

 

Boucle à Rueil et son parc naturel urbain

Nous traversons Rueil 2000 jusqu'à la place des Impressionnistes; après 2 km de bords de Seine nous abordons le parc des Gallicourts et la forêt de la Malmaison.

Boucle à Rueil et son parc naturel urbain

A l'étang de Saint-Cucufa, une surprise nous attend : seul parmi les canards colvert, un canard mandarin !, espèce rare en France.

 

Boucle à Rueil et son parc naturel urbain

Le retour s'effectue par le belvédère des Gallicourts et les parcs de l'A86.

 

Randonnée de 15,5 kilomètres, boucle au départ de la gare de Rueil-Malmaison.

 

Joël

Images : Jean-Pierre

Le circuit du jour au départ de la gare de Rueil au nord

Le circuit du jour au départ de la gare de Rueil au nord

Boucle à Rueil et son parc naturel urbain

La famille des canards mandarins

Le canard mandarin (Aix galericulata) est une espèce de canards appartenant à la famille des anatidés, originaire d'Asie du Nord-Est.

Il peut cependant être observé à l'état sauvage en Europe où quelques individus échappés de captivité se sont acclimatés et s'y reproduisent aujourd'hui régulièrement.

Le mâle perd son plumage resplendissant à la fin du printemps, si bien que son apparence se rapproche de celle de la femelle. il devient à ce moment difficile de les différencier.

Le canard mandarin est le symbole de la fidélité en Asie. Il est parfois offert en cadeau de mariage au Japon.

Sources et image : Wikipédia

Repost 0
Published by Les Randonneurs Ovillois - dans Articles randonneurs
commenter cet article
19 février 2016 5 19 /02 /février /2016 14:25
Paris Notre-Dame-Chaville R.D.
Paris Notre-Dame-Chaville R.D.

Randonnée du dimanche 15 février 2016 :

Sur le parvis, après les consignes de sécurité de l'animateur-en-chef Philippe, 11 randonneurs ovillois ont pris le départ du bon pied au kilomètre 0, en direction de Chaville RD . Le temps était clément (soleil et peu de nuages), ce qui a contribué à marcher tranquillement toute la matinée .

Après avoir traversé le Pont des Arts , la Cour Carrée du Louvre, la Pyramide, nous nous sommes retrouvés dans le Jardin des Tuileries et avons contourné la place de la Concorde..

Paris Notre-Dame-Chaville R.D.Paris Notre-Dame-Chaville R.D.
Paris Notre-Dame-Chaville R.D.

Le long des quais nous avons aperçu "la Boudeuse" magnifique voilier surveillé de près par la grande dame Tour Eiffel . Plus loin, l'ile aux Cygnes nous attendait avec sa statue de la Liberté . Le soleil et le ciel bleu étaient présents .

Paris Notre-Dame-Chaville R.D.

L'heure avançant rapidement et étant en retard sur nos prévisions, nous avons décidé de nous arrêter pour manger dans le parc André Citroën devant le ballon ''air de Paris '' en inactivité. Le repas terminé, les gros nuages ont fait leur apparition et quelques gouttes aussi. Nous avons continué notre chemin à travers de beaux parcs, l'ile St Germain longée de beaux bateaux logements .

Vers Issy-les-Moulineaux, les gouttes se sont transformées en grosse pluie, les capes sont donc sorties de nos sacs à dos et malgré cela, nous avons continué notre chemin (sauf 3 abandons). Les averses devenant de plus en plus fortes aux environs de Meudon (16ème kilomètre) les plus acharnés ont capitulé, pris le T2 et le RER La Défense-Houilles.

On a voulu voir Chaville et son muguet et on a vu Meudon et sa gare !!!!

Jean-Claude V.

Paris Notre-Dame-Chaville R.D.
Repost 0
Published by Les Randonneurs Ovillois - dans Articles randonneurs
commenter cet article
8 février 2016 1 08 /02 /février /2016 20:22
RANDO/CONCERT DU DIMANCHE 7 FEVRIER 2016RANDO/CONCERT DU DIMANCHE 7 FEVRIER 2016

Préalablement au Concert donné par le Chœur Francis Poulenc à l’Oratoire du Louvre, vingt-huit randonneurs ont débuté la journée par une « rando-découverte » dans Paris, préparée et guidée par notre ami Jean-Pierre, qui nous a fait revoir ou découvrir de beaux quartiers et monuments de la capitale.

Le métro. Porte Dauphine 1900, les jardins du Trocadéro et le Palais de Chaillot, le Pont Alexandre IIILe métro. Porte Dauphine 1900, les jardins du Trocadéro et le Palais de Chaillot, le Pont Alexandre IIILe métro. Porte Dauphine 1900, les jardins du Trocadéro et le Palais de Chaillot, le Pont Alexandre III

Le métro. Porte Dauphine 1900, les jardins du Trocadéro et le Palais de Chaillot, le Pont Alexandre III

Les prévisions météo annoncées étaient plutôt pessimistes, mais finalement, le soleil en a décidé autrement, et était présent au rendez-vous, un don du ciel !

Au départ de l’Etoile,place Charles De Gaulle, nous avons descendu l’Avenue Foch (monument Alphand), atteint la place du Maréchal de Lattre de Tassigny (Edicule à verrière Guimard de 1900), rejoint la Place du Trocadéro, le Palais de Chaillot, les jardins du Trocadéro, traversé le Pont d’Iéna et revu bien sûr notre Tour Eiffel.

Nous marchions d’un bon rythme dans une ambiance printanière, et avons été surpris de découvrir dans les jardins, les premiers crocus et primevères multicolores.

Moment de détente et pause pique-nique dans le Parc du Champ de Mars, sur des bancs au soleil, parmi les promeneurs, joggeurs et enfants profitant des aires de jeux, balançoires et voitures à pédales.

Et puis, nous avons repris notre chemin en direction de l’Ecole Militaire, l'avenue de Lowendal, la palais de l'Unesco, le jardin de l’Intendant, pour arriver à l’Hôtel des Invalides et son esplanade, la gare des Invalides, traversée du Pont Alexandre III, pour atteindre les Petit et Grand Palais.

La façade sud de l'Hôtel des Invalides, l'esplanade qui conduit au pont Alexandre III, l'entrée du Petit PalaisLa façade sud de l'Hôtel des Invalides, l'esplanade qui conduit au pont Alexandre III, l'entrée du Petit PalaisLa façade sud de l'Hôtel des Invalides, l'esplanade qui conduit au pont Alexandre III, l'entrée du Petit Palais

La façade sud de l'Hôtel des Invalides, l'esplanade qui conduit au pont Alexandre III, l'entrée du Petit Palais

La Cour Carrée
La Cour Carrée

Tout un périple par les Champs-Elysées, son jardin et sa fontaine , la place de la Concorde, l'hôtel de la Marine, le jardin des Tuileries, le jardin et l'Arc de triomphe du Carrousel, la cour Napoléon et la Cour Carrée du musée du Louvre, la rue de Rivoli, pour aboutir rue Saint-Honoré, lieu de notre rendez-vous.

Quelque peu en avance, nous avons attendu l’ouverture des portes dans une brasserie proche de l’Oratoire.

RANDO/CONCERT DU DIMANCHE 7 FEVRIER 2016

A 16 heures, nous étions installés en places réservées, comme d’habitude, pour écouter le concert proposé cette année, dans un registre inhabituel, intitulé « Musique à BUENOS AIRES ».

De belles œuvres de PALMERI, GUASTAVINO, PIAZZOLLA, dont le LIBERTANGO, mondialement connu, rendu populaire en France par l’interprétation de Guy Marchand « Moi, je suis tango ».

Barbara Kusa
Barbara Kusa

Barbara KUSA, Soprano, le Quintette à cordes AD LIBITUM, Jérémy VANNEREAU au bandonéon, (instrument privilégié du tango, qui a une origine religieuse, et qui, sans scandale, revient dans les lieux de culte), Karine ROZE au piano, nous ont fait apprécier, accompagnés d’une cinquantaine de choristes, toutes ces compositions, sous la baguette magique de Carlo LORÉ, Chef d’Orchestre.

Le quintette à cordes, avec Jérémy Vannereau au bandonéon, le choeur Francis Poulenc et son chef d'orchestreLe quintette à cordes, avec Jérémy Vannereau au bandonéon, le choeur Francis Poulenc et son chef d'orchestreLe quintette à cordes, avec Jérémy Vannereau au bandonéon, le choeur Francis Poulenc et son chef d'orchestre

Le quintette à cordes, avec Jérémy Vannereau au bandonéon, le choeur Francis Poulenc et son chef d'orchestre

Karine Roze au piano
Karine Roze au piano

Ils nous ont offert, tous ensemble, un final extraordinaire, intense, au caractère particulier, à la fois joyeux et tragique, qui fut l’interprétation de Misa A Buenos Aires – MISA TANGO de Martin PALMERI (œuvre composée en 1996 pour mezzo-soprano, chœur mixte, bandonéon, piano et orchestre à cordes).

RANDO/CONCERT DU DIMANCHE 7 FEVRIER 2016

Une messe classique composée avec une base d’orchestre qui a un rapport avec la musique du tango de Buenos Aires.

Une journée bien accomplie, pleine d’émotions, qui nous a transportés pour un moment privilégié dans l’univers musical du tango.

Suzanne

Images : Jean-Noël et Jean-Pierre

La randonnée du jour avant le concert à l'Oratoire du Louvre : Paris ouest et centre 12 kilomètres

La randonnée du jour avant le concert à l'Oratoire du Louvre : Paris ouest et centre 12 kilomètres

Repost 0
Published by Les Randonneurs Ovillois - dans Articles randonneurs
commenter cet article
5 février 2016 5 05 /02 /février /2016 07:36

La randonnée du dimanche matin : Les parapluies de ... Créteil.

Boucle autour du lac de Créteil au départ du métro. Pointe du lac :

Cygne in the wind...

Cygne in the wind...

Malgré le mauvais temps de la veille, et les travaux du RER A , rien n’arrête 10 randonneurs !

Dimanche 31 janvier, nous avons découvert le LAC DE CRETEIL d’une superficie de 40 h

avec une diversité d’oiseaux , et une rencontre avec un photographe passionné ,

Une randonnée d’environ 8 km bien agréable malgré la pluie,

Eliane.

Images : Jean-Pierre

Site de notre ami Michel, photographe des oiseaux et rencontré sur les rives du lac :

Site Internet : http://laccreteil.fr
Article sur les photographes : http://laccreteil.fr/spip.php?article19

Le circuit du jour

Le circuit du jour

La grande randonnée du dimanche : Saint-Cloud-Viroflay Rive Droite

En ce 31 janvier 2016, 5 courageux randonneurs, motivés, ont bravé la météo maussade et les difficultés de transports annoncées (absence de RER A) .

La randonnée commence par le Parc de Saint-Cloud ( jardin du Trocadéro, pièce des 24 Jets, Rond-Point de la Balustrade, Rond de la Chasse, Porte Blanche de Marnes-le-Coquette).

Nous continuons par le Parc Départemental des Haras de Jardy et terminons par la forêt de Fausses-Reposes, de la Porte Verte à la gare de Viroflay R.D. en passant par les étangs de Ville-d'Avray.

A noter les sentiers très détrempés, glissants et quelques montées raides comme celle pour accéder au belvédère à 1,5 km de l'arrivée; mais heureusement, la pluie nous a épargnés.

Joël

Le circuit da la grande randonnée : 19 kilomètres

Le circuit da la grande randonnée : 19 kilomètres

Repost 0
Published by Les Randonneurs Ovillois - dans Articles randonneurs
commenter cet article
24 janvier 2016 7 24 /01 /janvier /2016 18:43
Boucle au départ de la gare de HouillesBoucle au départ de la gare de HouillesBoucle au départ de la gare de Houilles

Une belle randonnée annoncée pour Fontainebleau qui a tourné en eau ...

de Seine.

Bords de Seine de Carrières à Rueil. Le pont Monet retrouve des couleurs printanièresBords de Seine de Carrières à Rueil. Le pont Monet retrouve des couleurs printanièresBords de Seine de Carrières à Rueil. Le pont Monet retrouve des couleurs printanières

Bords de Seine de Carrières à Rueil. Le pont Monet retrouve des couleurs printanières

  • Samedi 15 heures : branle-bas de combat...plus de RER au départ de Houilles...vite, itinéraire de remplacement vers SNCF, départ avancé de 20 minutes. Courriels et téléphone aux adhérents,
  • Samedi 23 heures : agression sur la ligne R, trafic suspendu jusqu'au matin. On croise les doigts,
  • Dimanche 7 heures : circuit interrompu sur la ligne R, notre train devient omnibus et arrive vers 11 heures ... dans le meilleur des cas,
  • Dimanche 7 H 30 : après moult discussions, décision d'abandonner la randonnée prévue.
  • Dimanche 7 H 45 : 14 randonneurs déçus, mais motivés, impossible d'abandonner ! on improvise un circuit autour de la boucle de Seine ...

Bords de Seine au départ du pont RER, parc de Carrières-sur-Seine, Chatou, parc des Impressionnistes à Rueil, déjeuner au Parc du Chemin de l'Ile à Nanterre, retour par les bords de Nanterre, puis ceux de Bezons par le pont du même nom. 15 kilomètres au compteur topométriques, 15,5 au compteur GPS de Patrick.

  • Dimanche 14 H 30 : retour à la gare de Houilles.... nos coupons Mobilis 5 serviront plus tard. Personne ne les a validés, heureusement. C'était mal parti, mais ça s'est très bien terminé..... et c'était une journée fort agréable avec des randonneuses et des randonneurs du même qualificatif !
Les treize randonneurs et leur photographe

Les treize randonneurs et leur photographe

Merci à Jean-Noël pour ses minutieux préparatifs sur la randonnée de Fontainebleau, hélas annulée, mais remplacée à la gare de Houilles.

Patrick

Images : Jean-Pierre

Les données du GPS de Patrick et les caractéristques de la randonnée
Les données du GPS de Patrick et les caractéristques de la randonnée

Les données du GPS de Patrick et les caractéristques de la randonnée

La question du jour : foulque ou poule d'eau ?  vue dans le parc du Chemin de l'Ile à Nanterre

La question du jour : foulque ou poule d'eau ? vue dans le parc du Chemin de l'Ile à Nanterre

La foulque macroule et la poule d'eau

La foulque macroule et la poule d'eau

Randonnée de 15 kilomètres du 24 janvier 2016

Repost 0
Published by Les Randonneurs Ovillois - dans Articles randonneurs
commenter cet article
19 janvier 2016 2 19 /01 /janvier /2016 18:48
Par monts, forêts et champs, rien n'arrête les randonneurs ovillois...Par monts, forêts et champs, rien n'arrête les randonneurs ovillois...Par monts, forêts et champs, rien n'arrête les randonneurs ovillois...

Par monts, forêts et champs, rien n'arrête les randonneurs ovillois...

Le tracé du GPS de Patrick illustré, en un seul volume..;

Le tracé du GPS de Patrick illustré, en un seul volume..;

20 randonneurs quittent la place du 14 juillet à 9 heures pour rejoindre la place de l'église à Orgeval. L'hiver a retrouvé ses marques et le groupe s'emmitoufle avant de rejoindre Orgeval-le-Haut et de pénétrer dans le parc de la Brunetterie. Le château, ancien manoir, est assez délabré, dommage !, mais son parc nous fait découvrir de belles essences, certainement d'époque.

Le château de La Brunetterie, malheureusement abandonné et délabré

Le château de La Brunetterie, malheureusement abandonné et délabré

Le château actuel est bâti entre 1881 et 1884 pour Amélie-Louise Gruter, veuve d'Henri Sainton, à l'emplacement d'un ancien château connu dès le XVIIIe siècle et propriété de sa famille, dont Jacques-Charles Gruter, notaire à Paris, au moins depuis 1836. L'orangerie, plus ancienne, est édifiée au nord-est du domaine en 1860. Le parc de 5 hectares est dessiné par le paysagiste Edouard André qui conçoit les allées d'un vaste jardin à l'anglaise, orné de fabriques, de bosquets, et de plusieurs pièces d'eau. Le domaine est ensuite la propriété de la famille Foisil, et est acquis en 1991 par la municipalité d'Orgeval, qui installe dans l'ancien logement du gardien l'école de musique. Le château lui-même est laissé à l'abandon.

Le jardin conçu par Édouard André a disparu, et l'ensemble du parc est aujourd'hui une prairie en pente douce, qui remonte jusqu'aux abords du plateau Saint-Marc.

A remarquer la végétation de notre circuit, mi hivernale, mi printanièreA remarquer la végétation de notre circuit, mi hivernale, mi printanièreA remarquer la végétation de notre circuit, mi hivernale, mi printanière

A remarquer la végétation de notre circuit, mi hivernale, mi printanière

Boucle de 20 kilomètres au départ d'Orgeval avec dénivelé

L'église Saint-Pierre-Saint-Paul d'Orgeval :

Son clocher de pierre est classé parmi les monuments historiques depuis le 12 Juillet 1886, et le reste de l'édifice est inscrit à l'inventaire supplémentaire des Monuments Historiques le 18 Juin 1962.

Le clocher est actuellement en restauration et sous échaffaudages

L'eglise Sainte-Madeleine de Davron : images actuelles et carte postale ancienne du début du siècle.L'eglise Sainte-Madeleine de Davron : images actuelles et carte postale ancienne du début du siècle.L'eglise Sainte-Madeleine de Davron : images actuelles et carte postale ancienne du début du siècle.

L'eglise Sainte-Madeleine de Davron : images actuelles et carte postale ancienne du début du siècle.

L'église de Davron et son histoire :

Le prieuré Sainte-Madeleine est fondé en 1098 par Nivard de Poissy et confié aux moines de Josaphat (Eure-et-Loir). La grange aux dîmes, construite par les moines, se trouve au chevet de l'église. Consacrée en 1117 par l'évêque de Chartres, cette église est modifiée au XVIIe siècle. Le premier étage du clocher est roman, mais l'étage supérieur est plus tardif. La voûte de bois en berceau, abaissée au XVIIe siècle à l'époque des Bullion, est refaite à plusieurs reprises. Pendant la Révolution, l'église est pillée et transformée en atelier de salpêtre. En 1998, à l'occasion du neuvième centenaire de sa fondation, Davron est transformé en village médiéval en présence de Mgr Thomas, évêque de Versailles.

Orgeval :

La ville d'Orgeval comptait 6;200 habitants en 2015 avec 1.850 maisons et seulement 6% de logements sociaux. La population a été multipliée par 2,5 en 35 ans.

Orgeval est une ville « riche » avec un taux de chômage très bas de 6,8% contre 12,9% en France.

La fresque de la fontaine réalisée par l'artiste Catherine Feff  et les halles d'Orgeval, au centreLa fresque de la fontaine réalisée par l'artiste Catherine Feff  et les halles d'Orgeval, au centreLa fresque de la fontaine réalisée par l'artiste Catherine Feff  et les halles d'Orgeval, au centre

La fresque de la fontaine réalisée par l'artiste Catherine Feff et les halles d'Orgeval, au centre

La randonnée en chiffres :

Boucle de 20 kilomètres au départ d'Orgeval avec dénivelé

Son circuit :

Le tracé simplifié du GPS de Patrick

Le tracé simplifié du GPS de Patrick

Clins d'oeil et images du jour des randonneurs. Pour infos, la fontaine est factice et notre randonneuse ne s'est pas enrichieClins d'oeil et images du jour des randonneurs. Pour infos, la fontaine est factice et notre randonneuse ne s'est pas enrichieClins d'oeil et images du jour des randonneurs. Pour infos, la fontaine est factice et notre randonneuse ne s'est pas enrichie

Clins d'oeil et images du jour des randonneurs. Pour infos, la fontaine est factice et notre randonneuse ne s'est pas enrichie

Les panneaux du jour : les randonneurs sont passés du pire au meilleur  mais sans divaguer...

Les panneaux du jour : les randonneurs sont passés du pire au meilleur mais sans divaguer...

Sources de cette grande randonnée : TopoGuide "Les Yvelines ...à pied : Crespières-Orgeval-Dacron" PR 26, page 85, passant par le GR1, le PR53, le PR50, le PR51 et une partie du circuit hors balises, mais le circuit a été modifié avec un départ à l'église d'Orgeval et un arrêt pique-nique à Crespières près de l'église. Le relais des randonneurs communal était malheureusement fermé.

Merci à Philippe et Véronique pour l'animation de cette journée fraîche et à Patrick pour ses précieuses données GPS fournies.

Le relais des randonneurs à Crespières : Téléphone réservation 01 30 54 44 12

Jean-Pierre

Images : Danièle .et Jean-Pierre.

Repost 0
Published by Les Randonneurs Ovillois - dans Articles randonneurs
commenter cet article
7 novembre 2015 6 07 /11 /novembre /2015 20:09

Dimanche 1er novembre 2015 : grande randonnée de 22 kilomètres

Boucle depuis Bois-le-Roi, via les bords de Seine et Samois

Trente randonneurs sont au départ (et au taquet) le 1er novembre, jour de fête pour les morts. Que nenni ! Nous sommes tous bien vivants, armés de nos bâtons de marche et prêts à célébrer le cycle de la vie champêtre.

Épicure avait raison : vive la sobriété heureuse, contempler l’œuvre végétale suffit à son humain = l'homme, la femme, le clone, les OGM et tous les futurs mutants à inventer par les esprits malins qui se voient plus fins que Mère Nature.

Il fait beau et chaud, le ciel est bleu pur. L'automne pointe le bout de son nez : les arbres se parent de dorures et les feuilles tombent par endroits en miroirs, bercées par le vent (Merci Charles d'Orléans. Nous t'empruntons un morceau de poésie, tu nous le dois bien au regard des exactions de tes descendants). Le lierre de vigne commence à revêtir sa pourpre cardinale, annonçant le flamboiement des couleurs de saison.

Boucle depuis Bois-le-Roi, via les bords de Seine et SamoisBoucle depuis Bois-le-Roi, via les bords de Seine et Samois

Les annonces de ce genre fusent de tous côtés. Seulement voilà, vous n'êtes pas venus et les absents ont toujours tort. Comme il est dit dans les saintes écritures : tant mieux pour ceux qui ont vu et entendu, les autres n'avaient qu'à participer.

Nous marchons à un rythme régulier et serein, 22 kilomètres en boucle sur Bois-le-Roi avec très peu de dénivelé sauf pour monter en surplomb près d'un groupe de rochers. Et nous survivons bravement à cette aventure sans pareille.

Boucle depuis Bois-le-Roi, via les bords de Seine et Samois

A midi, au bord de l'eau, les randonneurs gourmands testent, entre autres douceurs, un carambar explosif couleur Schtroumpf (= le bleu électrique de leurs bonnets phrygiens) qui colle aux dents et libère sa saveur pétaradante au fur et à mesure de l'après-midi. Le sachet contenait 2 autres saveurs, plus conventionnelles mais bien moins festives (avis aux futurs amateurs des carambars d'Eliane).

Images de la journéeImages de la journéeImages de la journée

Images de la journée

Les 29 randonneurs sans compter leur photographe caché derrière son objectif

Les 29 randonneurs sans compter leur photographe caché derrière son objectif

Nous rentrons dans un train bondé, où certains malchanceux trouvent de la place assise et s'endorment. Les plus fortunés s’assoient sur le sol entre deux wagons et s'apprêtent à entrer en méditation transcendantale. Bis repetita : que nenni ! Deux sympathiques parisiens venus déjeuner chez un ami à Melun veulent tester la position assise sans siège, partager un reste de vin blanc en cubitainer et discuter avec des êtres qu'ils ne croiseront jamais ailleurs.

Grâce à son look sans âge ni condition sociale apparents, le randonneur lambda peut frayer avec toutes sortes de gens. Qui a dit que notre société n'était ni conviviale ni solidaire ? Il faut sortir le dimanche ... en randonnée !

Marie-Claire

Images : Jean-Noël et René

Repost 0
Published by Les Randonneurs Ovillois - dans Articles randonneurs
commenter cet article
23 février 2015 1 23 /02 /février /2015 18:08

Vernouillet – Poissy     Dimanche 8 février 2015

Randonnée du 8 fevrier 2015 Vernouillet- Poissy     

Nombreux, chaudement vêtus, dans la bonne humeur, nous voilà donc partis pour rallier la gare de Vernouillet à celle de Poissy. Quelques grimpettes pour nous échauffer et nous éloigner des rives immédiates de la Seine. Voici le plateau avec les bois, la campagne. Chevaux et poneys s’activent pour trouver leur nourriture. 170 m d’altitude ! point culminant de notre circuit.Randonnee-du-8-fevrier-2015-Vernouillet--Poissy-65-ro.jpg

La descente plongeante sur Villennes-sur-Seine nous offre de jolis paysages sur la vallée de la Seine. Tout en bas des escaliers, nous découvrons Villennes qui a su conserver le charme d’un village du passé. Le bruit d’une cascade nous attire.Randonnee-du-8-fevrier-2015-Vernouillet--Poissy-144.JPG D’une magnifique grotte moussue vert fluo jaillit un ru qui poursuit son chemin au travers de bassins et petits canaux. Nous admirons là les vestiges d’un parc romantique à l’anglaise qu’un riche banquier parisien, M. Paradis, a fait aménager en 1869.

C’est à partir de 1844, que les trains à vapeur de la ligne Paris St-Lazare-Rouen font halte au village. 1880, une première gare est construite, remplacée en 1911 par l’élégante gare actuelle qui a été récemment rénovée. Ainsi, dès la fin du 19ème siècle, de nombreux parisiens aisés, et pour certains célèbres, sont venus passer les fins de semaines et belles saisons, donnant un caractère résidentiel à Villennes-sur-Seine.Vernouillet-Poissy-randonnee-du-8-fevrier-2015-r.jpg

Tout simplement, nous avons emprunté le chemin en bord de Seine pour rejoindre Poissy. Au passage, nous avons découvert par un beau soleil de nombreuses péniches amarrées, de belles propriétés sur les îles de Villennes et Migneaux.

Randonnee-du-8-fevrier-2015-Vernouillet--Poissy-235.JPG

A bientôt, sur les chemins bien sûr !

 

Elisabeth

Photographies : Jean-Pierre

Randonnée du 8 février 2015 : Vernouillet-Poissy par Villennes-sur-Seine
Randonnée du 8 février 2015 : Vernouillet-Poissy par Villennes-sur-Seine
Randonnée du 8 février 2015 : Vernouillet-Poissy par Villennes-sur-Seine
Randonnée du 8 février 2015 : Vernouillet-Poissy par Villennes-sur-Seine
Randonnée du 8 février 2015 : Vernouillet-Poissy par Villennes-sur-Seine
Randonnée du 8 février 2015 : Vernouillet-Poissy par Villennes-sur-Seine
Randonnée du 8 février 2015 : Vernouillet-Poissy par Villennes-sur-Seine
Repost 0
Published by Les Randonneurs Ovillois - dans Articles randonneurs
commenter cet article
18 février 2015 3 18 /02 /février /2015 08:07

C’est sous le ciel gris de février que 15 courageux randonneurs et randonneuses sont partis depuis la gare de Parmain-L’Isle-Adam pour une randonnée de 19,5 km.

 A-ro.jpg

Après avoir traversé les iles du Prieuré et de la Cohue et passé devant le château de Conti, nous longeons les bords de l’Oise avant de rejoindre le massif forestier de L’Isle-Adam sous un petit crachin qui, heureusement  nous abandonnera bientôt.

BC.jpg

   Par une succession de petites sentes et  de larges allées cavalières, désertées des Vététistes, nombreux d’habitude mais partis sous des cieux enneigés,  nous atteignons  le point culminant de notre parcours, 169 m, au bout de la Route Glaiseuse si bien nommée.

 D.jpg

Nous nous dirigeons ensuite vers le tilleul remarquable mentionné sur la carte, mais point de tilleul à l’arrivée, celui-ci ayant été foudroyé depuis quelques années.

La pause casse-croute nous consola de cette déconvenue sans que nous nous attardions dans la froidure qui nous gagnait.

E.jpg     

Nous sommes repartis par de petits sentiers boueux et glissants qui méritaient toute notre attention pour rejoindre un autre arbre remarquable du massif, le chêne Provost, que nous fûmes contents de trouver debout.F.jpg

 

Encouragé par cette vision nous avons décidé de pousser jusqu’au Grand Chêne indiqué non loin de là.

Là, nouvelle désillusion, c’est encore un chêne qu’on abat, cette fois-ci victime de la tempête de 1999.

G.jpgI.jpg

 

      Nous retrouvons ensuite rapidement la ville de L’Isle-Adam que nous traversons en passant aux abords du Pavillon Chinois pittoresque mais légèrement « décalé » en ces lieux.

 J.jpg

Puis au bout d’une belle allée, sûrement fleurie au printemps, nous atteignons  la sculpture énigmatique et toute imprégnée de l’influence de Jean Cocteau, représentant les trois éléments : l’eau, l’air et la terre.

K ro

 

Nous abordons, alors les bords de l’Oise une dernière fois pour rejoindre nos véhicules, après une belle randonnée qui aurait mérité plus de ciel bleu et de soleil.

 

La forêt de L’Isle-Adam et ses alentours  par sa proximité et sa variété est une invitation à revenir, ce que nous ne manquerons pas de prévoir  pour la prochaine saison.

Merci à Jean Claude Villalon pour son assistance et à notre serre-file Joël pour son aide, ainsi qu’à tous nos joyeux randonneurs pour leur présence amicale.

Les photographes du jour furent Danièle et Didier, merci pour leur collaboration.

 

Thierry

 

Repost 0
Published by Les Randonneurs Ovillois - dans Articles randonneurs
commenter cet article
16 février 2015 1 16 /02 /février /2015 14:07

Longtemps habité par les ouvriers des carrières de gypse et par les viticulteurs qui produisaient un petit vin aigrelet, le guinguet, Belleville a été pendant longtemps un lieu de plaisir où les parisiens intra-muros venaient se divertir dans les bals, guinguettes et gargotes.

Plus tard des communautés d'immigrés s'y succédent : juifs, russes, asiatiques, italiens, espagnols, nord africains qui fuient des conditions de vie misérables, des persécutions, des régimes facistes. Aujourd'hui Babelville est un lieu de création artistique ou de petits commerces.

La visite de ce quartier nous mène du métro Belleville au métro Télégraphe. Nous faisons une incursion dans la rue Dénoyez...

Randonnee-du-15-fevrier-2015-Paris-Quartier-de-Belleville.jpg

                                    ...dont les murs peints suscitent divers commentaires contradictoires de la part des randonneurs. Plus loin la place Fréhel, chanteuse réaliste du début du siècle dernier, offre à notre vue un exemple de street-art. Au n°72 de la rue de Belleville une plaque évoque la naissance de Giovanna Gassion, plus connue sous le nom d'Edith Piaf; L'autre enfant célèbre du quartier étant Maurice Chevalier.Randonnee-du-15-fevrier-2015-Paris-Quartier-de-B-copie-3.jpg

 

La traversée du parc de Belleville permet quelques belles échappées sur Paris. Malheureusement le brouillard voile un peu ce spectacle panoramique et la végétation du parc paraît bien endormie.

Randonnee-du-15-fevrier-2015-Paris-Quartier-de-B-copie-1.jpg

Le parcours emprunte quelques rues qui rappellent que les habitants de Belleville pouvaient mettre facilement de l'eau dans leur guinguet grâce aux nombreuses sources qui jaillissaient de la colline - rue des Cascades, rue de la Mare, rue des Rigoles, rue de la Duée (nom d'une source) .... Les petits passages bordés de vieilles maisons basses donnent à cet endroit un charme désuet, nous sommes loin du Paris Haussmanien.

Randonnée du 15 février 2015 Paris Quartier de B-copie-2

Notre périple s'achève au métro Télégraphe (altitude : 128 métres, légèrement moins élevée que Montmartre qui culmine à 131 mètres) où Claude Chappe fit sa démonstration de télégraphe aérien en 1793, pour rallier Paris à Lille en passant par Saint Martin-du-Tertre en forêt de Carnelle, lieu bien connu des randonneurs Ovillois.

Jean-Claude

Repost 0
Published by Les Randonneurs Ovillois - dans Articles randonneurs
commenter cet article